L’expert, l’assureuret l’avocat

L’expert, l’assureuret l’avocat
© iStock

Ce pourrait être le titre d’une fable, si ce n’était que le trio constitué par les assureurs de protection juridique, les experts automobiles et les avocats sont en prises avec des problématiques bien réelles, avec de forts enjeux opérationnels pour ces professionnels.

Les premiers ont la charge de défendre leurs assurés lorsque le véhicule de ces derniers est l’objet d’un litige, notamment à la suite d’une acquisition. Bien souvent, un expert automobile doit intervenir. La matière est technique, et la révélation de la défaillance du véhicule ne pourra se faire qu’au prix d’une expertise. Corolaire alors indispensable des responsabilités encourues ou non par les parties adverses, et partant de l’issue du litige. Les assureurs de protection juridique, à l’instar d’autres branches d’assurance, se sont donc constitué des réseaux d’experts automobile. Ces derniers ont tout intérêt à être informés au mieux du périmètre de leurs interventions, qui se concrétise par la mission d’expertise définie par l’assureur de protection juridique pour les besoins de son assuré. L’expert sera d’autant plus efficace s’il a connaissance des principes juridiques qui gouvernent les contentieux récurrents. Parmi d’autres, on citera le bien-nommé vice caché. L’union expert-assureur peut alors se révéler gagnant-gagnant. Le gain opérationnel dégagé par la fluidité des échanges est nécessairement convertible sur le plan financier.

Plus révolutionnaire sans doute est la novation esquissée dans ce dossier à propos de la relation avocat-expert. Sur un plan pratique, l’idée est claire, voire simple : l’avocat a tout à gagner à mettre l’expert automobile « dans la boucle » dès qu’il est saisi d’une affaire. Seulement voilà, à la différence des assureurs, ce n’est pas dans les us et coutumes des avocats. Pourtant, il y a là aussi un gain opérationnel à dégager et un service à rendre au client de l’avocat : ne pas le laisser choisir seul l’expert. Et, surtout, piloter plus efficacement les dossiers. Parfois, après la remise du rapport d’expertise, il est trop tard...

Au fil du temps, on pourrait imaginer des réseaux experts-avocats bien constitués et pleinement efficaces. Un professionnel ne rechigne normalement pas à être dans une dynamique profitable. ?

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances pour la construction du CCAS

Ville de Lambersart

27 novembre

59 - Lambersart

Prestations d'assurance pour le gcs giba.

CHS Césame Centre Santé Mentale Angevin

27 novembre

49 - STE GEMMES SUR LOIRE

Prestations de services en assurances pour les années 2021-2024 de la CACEM.

CA du Centre de la Martinique

27 novembre

972 - FORT DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’expert, l’assureuret l’avocat

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié