L'usage progressif de la nomenclature « Dintilhac »

Le rapport « Dintilhac » préconise depuis 2005 une nomenclature unifiée des postes de préjudice corporel qui reprend l'économie générale de la plupart des nomenclatures existantes, tant en droit français qu'en droit comparé. Fortement recommandée mais non obligatoire, son application se généralise et tend à lui conférer une légitimité certaine.

Le président de la deuxième [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance à la mise en oeuvre de conventions de participation dans le domaine de l...

Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Nord

21 mai

59 - CDG 59

Prestation de valorisation de l'EESC HEC.

CCI de Paris, Direction des Affaires Immobilières

21 mai

75 - CCIR PARIS ILE DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'usage progressif de la nomenclature « Dintilhac »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié