L'usage progressif de la nomenclature « Dintilhac »

Le rapport « Dintilhac » préconise depuis 2005 une nomenclature unifiée des postes de préjudice corporel qui reprend l'économie générale de la plupart des nomenclatures existantes, tant en droit français qu'en droit comparé. Fortement recommandée mais non obligatoire, son application se généralise et tend à lui conférer une légitimité certaine.

Le président de la deuxième [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mission de commissaire aux comptes

SEMPRO

08 mai

92 - Le Plessis-Robinson

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage technique, juridique et financière pour l...

SPLANG Sté Publique Locale pour l'Aménagement Numérique de la Guyane

08 mai

973 - SPLANG

Souscription d'un contrat d'assurance dommage ouvrage.

Centre Hospitalier Général de Niort

08 mai

79 - MAULEON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'usage progressif de la nomenclature « Dintilhac »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié