Tous nos contenus

Dossier / Page 93

ExternalisationGestion déléguée Dans les centres de gestion pour compte de tiers, la capacité de l'outil à faire circuler les informations en temps réel vers les clients et leurs partenaires devient un critère discriminant et facilite le partage des tâches.LE PROGICIEL, NERF DE LA GUERRE
StratégieExternalisation Ce n'est pas l'envie qui leur manque, mais les assureurs français rechignent encore souvent à franchir le cap du transfert d'activité. Les périmètres concernés restent limités à l'informatique, la gestion ou la relation client.LA MISE SUR ORBITE EST PÉRILLEUSE
Assurance emprunteursRisques aggravés Six mois après la signature de la convention, les assureurs n'ont toujours pas finalisé la mise en place du dispositif. Apparemment, la coordination avec les établissements de crédit n'est pas évidente.LA CONVENTION BELORGEY BOUSCULE LE MARCHE
Gestion des risquesTransferts Avec la remontée des taux de réassurance et d'assurance grands risques, le transfert alternatif des risques fait un retour en force et le marché, déjà en progression l'an dernier, d'après ses spécialistes, devrait encore croître en 2002.LE MARCHÉ DE L'ART REBONDIT
Assurance vieRendements Dans un environnement financier dégradé, les fonds en euros font encore une fois la différence, avec des performances comprises entre 3,65 % et plus de 7 %.LES FONDS EN EUROS RESISTENT
RéparationRéparation Longtemps observée avec prudence, méfiance ou hostilité par les divers acteurs de la réparation-collision, l'EAD semble monter en puissance du fait de l'intérêt qu'y portent aujourd'hui les donneurs d'ordre. Si l'assuré doit en tirer profit en termes de rapidité d'interventio...

TESTEZ GRATUITEMENT
L’ÉDITION ABONNÉ DE L'Argus de l'assurance

15 jours gratuits et sans engagement

J'en profite
Risques industrielsDommages/RC Les augmentations générales décidées par les assureurs en dommages et en RC sont fortes. Et historiques. Pourtant, elles ne permettent pas de retrouver l'équilibre technique. Le marché reste en outre suspendu à la réaction des clients qui commencent à recevoir leurs...
Assurances individuellesInflation La hausse de la consommation médicale se répercute fortement sur les tarifs des contrats individuels, qui sont majorés en moyenne de 4,5 %.SANTÉ : C'EST PLUS CHER !
Assurances individuellesRigueur Avec une augmentation moyenne de 4,5 % (indice FFB compris + 2,6 %), les assureurs redressent la barre après plusieurs années de hausse très modérée. Une décision qui devrait leur permettre de faire face à la dégradation de la sinistralité, mais aussi de reconstitu...
Assurances individuellesHausse généralisée Avec une augmentation moyenne de 3 %, 2002 s'inscrit dans la lignée de 2001. Mais cette année, à l'exception de la Maaf et de Zurich, tous les assureurs sont concernés. La hausse de la fréquence des sinistres et des coûts de réparation explique en partie...
Assurances individuellesDommages En raison de la conjoncture économique, les assureurs ont été contraints d'augmenter leurs primes sur toutes les branches de l'assurance des particuliers. Les hausses sont plus élevées qu'en 2001, mais restent mesurées - concurrence oblige.EFFERVESCENCE SUR LES TA...
Risque et aléaL'ALEA VIENT AU SECOURS DE L'ASSURANCE VIEDébat Seul compte le caractère incertain du fait générateur de l'assurance sur la vie - à savoir le décès de l'assuré, certain dans sa réalisation, mais incertain quant à sa date. La chance de gain et le risque de profit passent au second plan.
JuridiqueLE RISQUE ET L'ALEA CHANGENT DE DEFINITIONProbabilité L'assurance ne devrait couvrir que des risques incertains et indéterminables dans leur étendue. Pour établir l'absence d'aléa, il faut que soit prouvée la conscience que l'assuré avait du caractère inéluctable de la réalisation du ris...
Durée du travailTémoignages Quelle que soit la date d'application de la loi, les agents veulent préserver leur disponibilité à l'égard de la clientèle. Ce faisant, ils exhument des gisements de productivité surprenants ou s'imposent des objectifs ambitieux.AVANT, APRÈS LE 1ER JANVIER, OU PLUS TARD ?
Durée du travailAdaptation Autant d'agences, autant de situations diverses. Il ne suffit pas de " passer " aux 35 heures, il faut le faire dans de bonnes conditions, c'est-à-dire engager une réflexion en profondeur sur l'aménagement du temps de travail.CHACUN VOIT 35 HEURES À SA PORTE