Rhône-Alpes, Auvergne Le Rhône plus que jamais terre de conquête

Les grandes manoeuvres sont loin d'être terminées en Rhône-Alpes-Auvergne. Après 2006, marquée par des fusions, des changements de nom, des alliances, même entre groupements, 2007 s'annonce du même acabit. Il est vrai que la volonté d'être plus fort pour compter parmi les quelques mutuelles de demain est dans les têtes de tous les directeurs généraux. L'Acam veut des mutuelles plus fortes ? Qu'à cela ne tienne. En Rhône Alpes-Auvergne, le message est bien passé, et quand les mutuelles ne se sentent pas les reins assez solides pour passer leurs frontières départementales ou régionales et qu'elles veulent accroître leurs performances, elles s'adossent à un groupement.

Accrocher son wagon pour changer de terroir

Ainsi, 90 % du marché sont concentrés entre les mains d'Adréa et d'Eovi. Si ces deux groupements respectent parfaitement la personnalité des mutuelles, il n'en va pas de même de leur identité. Chez Eovi, l'appellation d'origine ne figure qu'en « base line ». Les Mutuelles de la Drôme et Arpica sont ainsi devenues, après leur fusion, Eovi Drôme Arpica. Idem dans la Loire, pour Mutuelles Présence.

Bénéficiant d'une situation de quasi-monopole dans leur département d'origine, ces mutuelles envisagent leur développement vers d'autres terroirs. Même stratégie chez Adréa, qui pratique depuis peu l'unicité du label. Depuis le 1er janvier, et sa fusion avec la PMAV, la CCM se nomme Adréa Mutuelle Alpes Dauphiné. Les Mutuelles savoyardes passeront elles aussi sous pavillon Adréa avant la fin de l'année.

La concurrence entre ces mutuelles d'un même groupe est inexistante. Elle n'est guère plus vive entre les membres d'Eovi et d'Adréa, tout simplement parce qu'ils n'opèrent pas dans les mêmes zones. À une exception près, le Rhône, où Adréa se frotte à Eovi Mutuelles Présence, qui a ouvert deux agences en octobre à Lyon et s'apprête à en inaugurer trois autres avant l'été en banlieue de la capitale des Gaules. Mais force est de constater que ces deux groupements sont loin d'être les seuls en lice pour conquérir la place de Lyon. L'ex-Mutuelle Sud-Rhône-Alpes, devenue Mutuelle Existence, est plus agressive que jamais. Avec 12,2 % de croissance, elle profite pleinement de sa fusion avec la MCMR. Laquelle lui a apporté dans sa corbeille de mariée sept agences supplémentaires, surtout dans le Rhône. Une aubaine pour son directeur général, Patrick Hugon, convaincu que la proximité reste l'atout phare des mutuelles. Désormais, la mutuelle estime avoir la taille critique suffisante dans le Rhône.

Autre évolution notable, celle de Mutuelle Santé Plus. Issue du mariage entre 7 mutuelles le 19 décembre, elle fait un bond pour se placer au 2e rang avec moins de 100 ME de chiffre d'affaires. Pour optimiser son maillage territorial, elle envisage de repositionner une dizaine d'agences, tandis que cinq autres viendront étoffer dans l'année les 51 points de vente actuels à Lyon, Montélimar et Valence. Elle pourrait aussi densifier sa présence en Côte-d'Or, dans l'Allier et au Puy-de-Dôme. Année tout aussi mouvementée pour Radiance Rhône-Alpes, et volonté tout aussi prégnante de se rapprocher des adhérents. La mutuelle régionale d'Apri veut des agences propriétaires, idéalement situées pour aller à la rencontre de ses adhérents. Elle cherche activement un emplacement idéal sur la presqu'île de Lyon et a déjà déménagé ou embelli plusieurs agences avec des résultats concluants. « À Thonon, nous avons repositionné une agence en centre ville et triplé son activité », confie Alain Linossier, son directeur général.

Au secours, les grands nous attaquent !

Bien sûr, la création d'agences ne suffit pas à faire la différence sur un marché jugé très concurrentiel, Rhône-Alpes comme Auvergne. La concurrence des banques et des assureurs inquiète, et surtout l'attaque de Macif Mutualité ou encore des institutions de prévoyance, Apicil en tête, et sa mutuelle Micils, très présente dans la région. L'alliance entre la MTRL, qui revendique 200 000 personnes protégées, et le Crédit mutuel ne rassure pas non plus. La situation est telle que la moitié de notre échantillon voit le nombre de ses personnes protégées reculer (Eovi Thiers Mutualité, Mutuelles savoyardes, de Roanne, Adréa Alpes Dauphiné ou encore les Mutuelles de l'Ain).

Mais pas question de baisser les bras. Les mutuelles réorganisent, communiquent, lancent de nouvelles offres, explorent des terres vierges. Profitant de son mariage avec PMAV, Adréa Alpes Dauphiné a ainsi remis à plat ses méthodes de travail. En individuel, elle a instauré quatre secteurs correspondant à quatre marchés, avec des responsables chargés de la vente et de l'animation des agences. Le marché des entreprises profite de la même sectorisation avec un personnel dédié. Les TPE et PME sont dans la ligne de mire de sa cousine, les Mutuelles de l'Ain. Cette dernière renforce ses forces de vente en collectives pour pallier le départ croissant d'adhérents travaillant à Lyon et adoptant une mutuelle d'entreprise. L'individuel n'est pas oublié. « Nous voulons reconquérir notre place », affirme le directeur général, Jean-Pierre Gallet, qui, dans certaines contrées de l'Ain, peut se prévaloir d'un taux de pénétration de 40 %. Les gammes de produits ont été revisitées, et de lourdes opérations de marketing direct sont programmées.

En quête de notoriété

Stratégie identique chez Radiance, qui a construit une force de vente dédiée à l'entreprise tout en chouchoutant les non-salariés (15 % de son portefeuille). Les Mutuelles savoyardes s'attaquent, elles, aux jeunes (25-35 ans) avec la Responsable Attitude, offre appuyée par une intense campagne de communication. La quête de notoriété est d'ailleurs le nouveau credo des mutuelles de la région. Elle est d'autant plus importante que la plupart ont ou vont changer de nom et que des marques fortes et anciennes dans l'assurance et dans la banque viennent leur tailler des croupières.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 janvier 2021

ÉDITION DU 22 janvier 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Mission de co-commissariat aux comptes

Habitat Marseille Provence Aix-Marseille Provence Métropole

23 janvier

13 - HABITAT MARSEILLE PROVENCE

Mission de suivi de fin de dispositif de le copropriété "4-6 rue des Louvres".

Ville de Garges les Gonesse

23 janvier

95 - GARGES LES GONESSE

Expertise, conseil et assistance à la passation et à l'exécution d'un marché public...

ACFCI - Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie

23 janvier

92 - LEVALLOIS PERRET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Rhône-Alpes, Auvergne Le Rhône plus que jamais terre de conquête

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié