Aix ante !

Aix ante !
©BERNARD MARTINEZ Anne Lavaud, Rédactrice en chef

Inutile de dire et répéter combien les économistes sont attendus au tournant dans leurs analyses ex ante (1)... sans parler des critiques ex post corollaires des premières. Bref, cristallisant à eux seuls les angoisses des puissants, des puissances et des contribuables, ils sont au centre d'une pendule qui ne serait jamais à l'heure. C'est donc le temps, et principalement celui de l'économie et des sociétés, qui a rythmé les débats lors des 13es Rencontres économiques d'Aix-en-Provence organisées par le Cercle des économistes.

Les économistes suggèrent de « simplifier le système des branches professionnelles en les faisant passer de 600 à 40 ».

« Accélérations », « transitions » et « ruptures » : trois sujets (d'autres diraient « épreuves ») aux prises avec les quelque 165 têtes pensantes rassemblées lors de ces trois jours de réflexions donnant toujours un petit air studieux au coup d'envoi du Festival d'art lyrique dans le cadre duquel ils sont organisés. Vus ainsi, en bras de chemise sous le soleil de ce début juillet, Jean-Paul Bailly, PDG du groupe La Poste, et celui que l'on annonce comme son successeur, Philippe Wahl, Éric Lombard (BNP Paribas Cardif) Frédéric Lavenir (CNP assurances), Guillaume Sarkozy (Malakoff-Médéric) ou encore Tidjane Thiam (Prudential).

Pour les écouter, près de 3 000 visiteurs se sont pressés dans les amphithéâtres de la faculté de l'ancienne capitale de la Provence, rejoints par des milliers qui ont suivi les débats sur Internet (2). Mais le moment le plus attendu reste la déclaration finale du dimanche soir. Après trois jours de débat, elle claque comme une synthèse et offre des idées bien ciblées...

À bon entendeur (celui-là même qui, à l'heure dite, suivait de près le Tour de France), le Cercle des économistes avance « 12 propositions pour un retour de la confiance » permettant à la France d'endosser à nouveau le « maillot jaune », non sans être passé par le maillot à pois... pour récompenser le meilleur assaut de la croissance ! Outre le fait de « modifier le couple risque-rendement de l'assurance vie afin d'en faire un véritable placement de long terme », les économistes suggèrent de « simplifier le système des branches professionnelles en les faisant passer de 600 à 40 », « d'envisager la question du financement du syndicalisme ».

Surtout, alors que la rentrée sociale promet d'être active avec la réforme des retraites, ils conseillent « d'introduire les mesures progressivement, par exemple en ne les appliquant qu'aux nouveaux entrants ». Sans lyrisme excessif, chacun s'est bien gardé de faire des prévisions à trop long terme, convaincu qu'en temps de crise il faut avancer pas à pas. Aix après Aix !

1. Ex ante, locution latine signifiant au préalable, évoque, en économie, l'analyse effectuée avant que les faits ne se produisent. Ex post : le contraire.

2. www.lecercledeseconomistes.asso.fr.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances.

Grand Paris Sud Est Avenir

14 juillet

94 - CRETEIL

Le présent marché a pour objet effectuer une évaluation de la contribution français...

Ministère des finances, Direction générale comptabilité

14 juillet

75 - MINISTERES ECONOMIQUES ET FINANCIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Aix ante !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié