Bâlistes

Pour certains psys, la manie de faire des listes relève des TOC (troubles obsessionnels compulsifs). Pour d'autres, elles symbolisent, chez l'individu, la satisfaction du devoir accompli. Bien évidemment, aucun ne prend position lorsqu'il s'agit des listes établies par le Conseil de stabilité financière (FSB) - association de droit suisse logée à Bâle et riche de 82 membres - missionnée par le G20 pour déterminer les vulnérabilités du système financier mondial et agir en conséquence.

Dans la guerre contre les lacunes financières mondiales, le FSB semble esquisser un mouvement de fond tendant à fusionner la banque et l'assurance dans un même ensemble.

Ainsi, après avoir dressé, en 2011, la liste des 29 banques mondiales portant le germe du krach financier, le Conseil a poursuivi sa mission en identifiant les assureurs susceptibles de provoquer un tel effet en cas de faillite. Le verdict, tombé le 18 juillet, annonçait ainsi au monde entier que seuls 9 assureurs (1) figuraient sur la liste. Quant aux réassureurs, last but not liste cette fois-ci, puisqu'il faudra attendre juillet 2014 pour qu'enfin la planète finance connaisse la position du FSB.

Ainsi, si les balistes sont des machines de guerre, c'est également le cas des listes de Bâle. Une guerre menée contre les lacunes financières risquant de mettre en danger une stabilité mondiale totalement interconnectée. Au point qu'il semble même s'esquisser un mouvement de fond, conduit par cette émanation de la régulation mondiale, tendant à fusionner la banque et l'assurance dans un seul et même ensemble. Du moins leurs activités financières, puisque les critères retenus par le Conseil pour exiger de ce club des 9 un surcroît de fonds propres (préalablement établis par l'association internationale des superviseurs d'assurance) se gardent bien d'inclure les activités relevant du métier même d'assureur.

Si tel était le cas, les 38 (29 + 9) pointés du doigt (voire tous les autres) auraient sans doute intérêt à renforcer leurs liens et leurs partenariats ; à les rationaliser, histoire d'éviter l'inflation de mobilisation de fonds propres ; bref, à organiser leur propre système au service d'une autostabilité vertueuse. Fiction sans doute, mais à ce compte-là, Bâle n'aurait plus à établir qu'une seule liste... Et toc !

1. AIG, Allianz, Aviva, Axa, Generali, MetLife, Ping An Insurance, Prudential Financial et Prudential PLC.

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services assurances.

SEM Patrimoniale Région Guadeloupe

16 janvier

971 - SEM PATRIMONIALE REGION GUADELOUPE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bâlistes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié