Changement total

Changement total
© ©BERNARD MARTINEZ

« Vous ne viendrez plus chez nous par hasard. » Voilà un célèbre slogan qui pourrait bientôt s'appliquer au secteur de l'assurance ! C'est tout du moins ce que la lecture du baromètre prospectif présenté par l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance laisse supposer. En effet, si chacun d'entre nous effectue un bref sondage auprès de ses collègues, relations et amis en ne posant qu'une seule question, « Comment es-tu arrivé dans l'assurance ? », la principale réponse est : « Par hasard... ». Voilà une motivation qui manque d'entrain, même si la plupart d'entre eux précisent : « Mais j'y suis resté par choix ! »

Derrière un tel consensus se cache sans doute une méconnaissance de la diversité des métiers que propose l'assurance et un déficit de communication de la part des acteurs. Résultat, les jeunes diplômés détournent la tête à la simple évocation de ce marché, convaincus que leur avenir se joue davantage dans l'environnement, la communication ou la finance. En nous projetant en 2016, l'édition 2011 de ce baromètre (la 25e !) vient tordre le cou à cette mauvaise réputation et redéfinir les fondamentaux du métier, tout en montrant sa capacité à en créer de nouveaux. Mondialisation, risques émergents, évolutions technologiques, développement durable sont autant de macroparamètres à faire entrer en résonance avec le service, le conseil, le multicanal, ou encore le marketing et la promotion. Un double challenge, puisqu'il faut l'aborder différemment selon qu'il se place sur le terrain des particuliers ou sur celui des entreprises.

Pour y parvenir, des changements en profondeur se dessinent dans les modes et habitudes de travail, qui doivent privilégier désormais la polyvalence et la transversalité, bref un décloisonnement faisant voler en éclats les services traditionnels, avec, pour seul objectif, une réponse adaptée aux enjeux d'innovation. Pour accompagner cette révolution stratégique et humaine, de nouveaux métiers exercés par les promoteurs de cette organisation apparaissent : homologateur, risk manager, chef de projet Internet ou intranet, géomaticien... Tous abordent les rivages de l'assurance avec une nouvelle perception du métier initial, plus ouverte vers le monde extérieur, donc plus valorisante pour eux-mêmes et leur entourage. Ainsi « relookée », l'assurance pourrait même susciter des vocations !

DES CHANGEMENTS SE DESSINENT DANS LES MODES DE TRAVAIL, QUI DOIVENT DÉSORMAIS PRIVILÉGIER POLYVALENCE ET TRANSVERSALITÉ. UN VRAI DÉCLOISONNEMENT FAISANT VOLER EN ÉCLATS LES SERVICES TRADITIONNELS.


Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 janvier 2020

ÉDITION DU 24 janvier 2020 Je consulte

Emploi

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

APRIL

Directeur de marché Assurances Construction h/f Fonction CODIR

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Audit du niveau des charges et produits d'exploitation d'ENEDIS et de RTE.

Commission de Régulation de l'Energie

26 janvier

75 - COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE

Assurance des risques statutaires agents affiliés CNRACL

Ville de Dormans

26 janvier

51 - DORMANS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Changement total

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié