Divorce express

Divorce express
Olivier Baccuzat Rédacteur en chef

Ce n’est pas si fréquent, mais il arrive que de jeunes tourtereaux rompent brusquement leurs fiançailles, constatant que celle ou celui avec lequel ils projetaient de convoler n’est finalement pas la femme ou l’homme de leur vie. Aussi douloureuse soit-elle, mieux vaut que la séparation soit actée à ce moment-là plutôt que de se rendre compte après seulement quelques semaines ou mois de mariage qu’on ne s’aime pas tant que ça. Ou qu’au-delà des sentiments amoureux, on constate ne pas être en phase sur les points essentiels de la vie à deux. À savoir les valeurs, les priorités dans la vie, l’argent, le travail, la belle-famille, les enfants, etc.

Malgré les doutes, les interrogations, il y en a qui tentent quand même l’aventure, se disant que le temps fera son œuvre et que chacun apprendra à vivre avec les défauts et les qualités de l’autre, à accepter ses différences. Après tout, n’a-t-on pas coutume de dire qu’on se marie pour le meilleur et pour le pire ? De nombreux couples se bonifient au fil des années. Comme un bon vin qui vieillit. Et puis d’autres actent très vite que le mariage était une erreur. Dans une société de l’immédiateté où on a tendance à vouloir tout et tout de suite, à ne pas supporter la moindre source de frustration, les divorces express ne revêtent certainement plus le caractère exceptionnel qu’ils avaient dans le passé. Cependant, lorsqu'ils surviennent, cela surprend toujours !

À cet égard, l’annonce de la rupture entre AG2R La Mondiale et Matmut a pris tout le monde de court. Y compris les dirigeants de la mutuelle rouennaise dont certains ont fait part de leur « stupéfaction » même si, de toute évidence, il y avait des signes annonciateurs de cette impasse conjugale, comme L’Argus le révèle dans ce numéro. Les « divergences de valeurs, de vision et de méthodes » pointées par le conseil d’administration de La Mondiale, qui fut le premier à allumer la mèche, étaient-elles si profondes qu’il fallait mettre fin à cette union entre le groupe de protection sociale et le mutualiste ? Visiblement oui, même s’il est curieux de ne s’en apercevoir que maintenant, d’autant que les bans avaient été publiés dès novembre 2017.

Pourrait-il donc y avoir d’autres raisons à cette séparation ? Quand on interroge les avocats spécialisés en affaires familiales, ces derniers confient que, dans un divorce, les torts sont souvent partagés. Sauf à ce que l’un des deux époux ait donné un coup de canif au contrat de mariage en ne se montrant pas totalement loyal ou fidèle à l’autre…

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé(e) de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Cession d'éléments isolés d'actifs.

SARL Lille IMMO

10 juillet

59 - LILLE

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices comptables 2020 à 2025

Expansiel Promotion

10 juillet

94 - EXPANSIEL PROMOTION

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices 2020 à 2025

Valophis La Chaumière Ile de France

10 juillet

94 - VALOPHIS CHAUMIERE IDF

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Divorce express

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié