Edito : Ce que dit le FMI...

Edito : Ce que dit le FMI...
Géraldine VialRédactrice en chefgvial@argusdelassurance.com © Laetitia Duarte

Que le bas niveau des taux d’intérêt malmène le modèle économique de l’assurance vie n’est plus un scoop pour personne. Que l’assouplissement quantitatif (le fameux « QE ») annoncé par la Banque centrale européenne le 22 janvier dernier pour relancer la machine – au prix du maintien des taux à un très bas niveau pendant une durée vraisemblablement longue – ne fasse donc pas les affaires des assureurs européens n’est pas non plus un mystère. Enfin, que le Fonds monétaire international (FMI) s’en alarme est parfaitement officiel. Le dernier rapport de l’institution sur la stabilité financière, publié mi-avril, a d’ailleurs contribué à populariser les résultats des stress tests 2014 de l’Eiopa, lesquels montraient qu’en cas de « scénario à la japonaise », près du quart des assureurs vie européens ne satisferaient pas aux exigences réglementaires de Solvabilité 2.

Finalement, ce que dit le FMI est assez simple : il est à craindre que les assureurs ne sachent pas mutualiser le risque financier.

On aurait pu en rester là : après tout, il s’agit pour partie des effets collatéraux de mesures non conventionnelles. Sauf que le FMI semble vouloir pousser l’Europe de l’assurance à une petite opération vérité. Un article au titre éloquent, publié récemment sur le blog de l’institution, recèle ainsi quelques alertes difficiles à ignorer (1). La première est que les « résultats [des tests de résistance] sont plus alarmants qu’ils n’y paraissent ». Le fait est que les taux sont aujourd’hui bien plus bas que dans le scénario le plus défavorable desdits stress tests. Or, pour le FMI, « avec ces taux plus bas, deux choses ne sont pas claires : combien d’assureurs vie ne peuvent pas satisfaire aux exigences réglementaires aujourd’hui, et à quelle vitesse ce nombre va probablement augmenter au fil du temps ? ». Vraisemblablement plus du quart, et sans doute assez vite.

La seconde alerte vise le « paquet branches longues » de Solvabilité 2. Pour le FMI, ces « ajustements de la réglementation aident les assureurs vie à surmonter des déficits de fonds propres temporaires, mais ils pourraient devenir plus problématiques si l’ensemble du secteur souffrait du même environnement de taux d’intérêt faibles pendant une période prolongée ». Bien loin de l’effet contra-cyclique espéré par les 28, en somme…

Enfin, si un ou plusieurs assureurs vie devaient tomber, il y aurait, selon le FMI, « probablement » un effet de contagion à l’ensemble du système financier de l’Union européenne. La faute à « la complexité du métier de l’assurance et à une communication financière limitée ». La faute surtout à leurs 4400 Md€ d’investissements dans le secteur privé européen, qui font collectivement des assureurs le plus gros investisseur institutionnel en Europe.

Finalement, ce que dit le FMI est assez simple : il est à craindre que les assureurs ne sachent pas mutualiser le risque financier. Alors, on peut blâmer la répression financière dont ils sont victimes du fait du QE. On peut aussi disserter sur Solvabilité 2, ses failles conceptuelles et ses imparfaites rustines. Mais on doit surtout chercher des réponses aux questions qui fâchent.

1. Reinout De Bock, Andrea Maechler et Nobuyasu Sugimoto, « Assureurs vie européen : un modèle non viable », 5 mai 2015.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Construction de Climat Planète Assurance Dommage Ouvrage

Université Grenoble Alpes

18 février

69 - UNIVERSITE GRENOBLE ALPES

Marché relatif à la souscription du contrat d'assurance de responsabilité civile et...

Ville du Touquet Paris Plage

18 février

62 - LE TOUQUET PARIS PLAGE

Marché d'assurances des risques statutaires des agents de la communauté de communes...

CCM Pyrénées Vallées des Gaves

18 février

65 - CC PYRENEES VALLEES GAVES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Edito : Ce que dit le FMI...

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié