Empreinte digitale

Les chiffres commencent à donner corps à la révolution digitale à laquelle se collette désormais le secteur de l'assurance. L'un d'eux a violemment frappé les esprits : les 800 M€ qu'Axa entend investir d'ici à 2017 dans des projets digitaux au niveau mondial ! Une annonce type « électrochoc » qui met la barre très haut. Elle suscite en coulisse remarques et réflexions, tout en précipitant finalement l'ensemble du marché dans le monde numérique, sans espoir de retour. Finie la myopie collective, place à une nouvelle clairvoyance digitale, qui s'invite à tous les stades de la chaîne de valeur.

Littéralement réveillé, chacun constate finalement que son empreinte digitale a déjà fait ses premiers pas : dématérialisation des données, intrusion des outils de mobilité, utilisation d'Internet et des réseaux sociaux... Des premiers pas qui en appellent d'autres, d'autant que, dans dix ans, cette fameuse génération Y, porteuse de tant de gènes numériques, représentera 75% des forces vives de l'assurance ! (1) Il reste donc peu de temps pour réconcilier le comportement du Français en tant que consommateur-citoyen avec celui de ce même Français collaborateur d'une entreprise. Or, si, selon le Credoc, nos compatriotes sont 89% à disposer d'un téléphone mobile à titre personnel (dont près de 60% sont des smartphones), ils ne sont plus que 29% à en être équipés professionnellement dans l'assurance (2). Une donnée issue d'un sondage réalisé par l'Ifop portant sur les usages et équipements numériques des salariés de l'assurance. Sondage qui nous apprend également que 73% d'entre eux considèrent que l'accès au digital est encouragé dans leur entreprise, tout en n'étant plus que 49% à penser que leur employeur a mis en place de « nombreuses » actions dans ce sens.

Mais l'espoir est permis, car, pour la très grande majorité des salariés interrogés, les outils numériques aident à améliorer la productivité (94%), à créer du lien social (83%) et devraient même être une opportunité pour l'emploi (80%) ou encore favoriser les augmentations de salaire (76%). Seule ombre au tableau, la confidentialité des données, qui reste pour eux LA menace du digital (54%). Ainsi, la réconciliation entre le consommateur, le citoyen, le collaborateur et le geek qui sommeille en chacun d'entre nous semble possible, surtout si l'on se rallie aux 91% de Français qui pensent que le secteur du numérique a de l'avenir ! (3)

1. Selon le Baromètre prospectif de l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance publié le 17 juin 2014.

2. Sondage Ifop pour Elia Consulting, juin 2014.

3. Étude Credoc.

Dans dix ans, cette fameuse génération Y, porteuse de tant de gènes numériques, représentera 75% des forces vives de l'assurance.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'APPLICATION WORKDAY (H/F) - CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et livraison de titres restaurant pour le personnel de l'Ile de La Réuni...

Comité Régional du Tourisme - Ile de la Réunion Tourisme

22 janvier

974 - ST PAUL

Prestations d'assurance pour les besoins de la Région Nouvelle-Aquitaine - Assistan...

Région Nouvelle Aquitaine

22 janvier

33 - REGION NOUVELLE AQUITAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Empreinte digitale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié