Faut pas pousser mémé...

Partager
Faut pas pousser mémé...

La France joue à se faire peur avec ses petits vieux. Ou, du moins, son gouvernement. François Baroin a ouvert le bal en déclarant qu'il faudrait trouver 30 Md€ pour financer la dépendance. « C'est du même ordre que la réforme des retraites », a insisté le ministre du Budget pour bien marquer l'ampleur du chantier lancé par le président de la République. Lors de son discours de politique générale, François Fillon a repris ce montant, après avoir rappelé que notre pays consacrait déjà 22 Md€ aux personnes âgées en perte d'autonomie. « J'ai été moi-même effrayé en découvrant ces chiffres », s'est exclamé Nicolas Sarkozy, lors de son intervention devant les maires de France.

Ces chiffres sont pourtant très discutables. Pas facile d'évaluer la dépense publique consacrée à la dépendance. Les 22 Md€, estimés par la Cour des comptes, recouvrent tout aussi bien l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) que les exonérations fiscales, l'action sociale des caisses de retraite, ou encore les dépenses de soins. La contribution de l'assurance maladie équivaut à près de 12 Md€. Elle finance notamment l'activité médicale des maisons de retraite, dont les pensionnaires ne sont pas tous dépendants - heureusement !

Les 30 Md€ prêtent encore plus à confusion. Tirés d'un rapport de 2006 du Centre d'analyse stratégique, ils correspondent à l'évaluation des coûts à l'horizon 2025 d'une couverture optimale de la dépendance. Et ce chiffre englobe bien évidemment les soins financés par l'assurance maladie. Même pour atteindre ce scénario idéal, il faudrait donc trouver environ 10 Md€ par an. Pas négligeable, mais rien à voir avec les 40 Md€ de déficit des régimes de retraite en 2020, selon les projections du Conseil d'orientation des retraites.

À écouter les discours depuis 2007, on avait cru comprendre que ce fameux cinquième risque était censé réduire le reste-à-charge des classes moyennes et anticiper l'arrivée au grand âge des papy-boomers. Le premier point relève pour l'essentiel de l'APA ou d'une éventuelle incitation à l'assurance dépendance. Concernant le second, de considérables progrès ont été faits. Dans certaines régions, comme en Languedoc-Roussillon, trouver un accueil pour sa mamie dépendante ne relève plus du parcours du combattant.

Alors pourquoi cette dramatisation ? Prépare-t-elle le terrain à des annonces difficiles ? Les départements sont, il est vrai, au bord de l'asphyxie, l'État n'ayant pas tenu son engagement initial de financer 50 % de l'APA. En tout état de cause, elle intervient après des propos plutôt contradictoires du président de la République, notamment sur la création d'une cinquième branche de Sécurité sociale, que le Premier ministre s'est bien gardé de confirmer. Autant dire que ce débat sur la dépendance n'est pas forcément bien parti...

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

La Mutuelle Générale

Conseiller Commercial (H/F)

La Mutuelle Générale - 06/01/2023 - CDI - Paris - 13ème arrondissement

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS