Force de la nature

En 1986, le monde mettait une année complète pour consommer les ressources renouvelables produites par la planète. Cette année, le « Earth overshoot Day » (1) est tombé le 231e jour de l'année : le 19 août. Pendant les 134 jours qui nous séparent du réveillon du jour de l'an, le monde vivra à crédit, creusant ainsi son déficit écologique en puisant dans des stocks de ressources naturelles et en augmentant de facto l'accumulation de CO2 dans l'atmosphère. Ce phénomène s'amplifie et s'aggrave puisqu'en dix ans cette date fatidique a reculé de deux mois. Résultat, il faudrait 1,5 terre pour satisfaire notre consommation, et plus de 2 à l'horizon 2050, si rien ne nous arrête. La France se situe dans cette moyenne, mais les Britanniques réclament d'ores et déjà les ressources équivalentes à la production de 3,5 Royaume-Uni, les Italiens à 4 Italie... la Chine étant à 2,5, les États-Unis à 1,9... et le Japon à 7,1 !

Pour la conférence Paris Climant 2015, qui se tiendra en novembre, les assureurs peuvent jouer un rôle majeur en tant qu'investisseurs institutionnels.

Lorsque la force de la nature lâche l'homme, c'est à lui de réagir. Une prise en main qui n'a pas échappé aux Nations unies, qui organisent chaque année une conférence climat. La première s'est tenue à Berlin en mars 1995, la prochaine se déroulera à Lima (Pérou) en décembre... La 21e du genre constituera la seule conférence internationale du mandat de François Hollande, et ce sera Paris Climat 2015, en novembre.

Les enjeux sont donc tout autant écologiques que politiques. En effet, la France peut donner le ton, et, déjà, les spécialistes estiment que deux grandes voies seront explorées dans les mois à venir : la transparence dans l'échange des données et des politiques nationales liées aux émissions de CO2 ; et le financement de la transition vers une économie bas-carbone. Et c'est là que les assureurs en tant qu'investisseurs institutionnels peuvent jouer un rôle majeur, eux qui redoutent tout particulièrement que le réchauffement climatique et son cortège de catastrophes naturelles ne détraquent leur modèle économique. La FFSA travaille d'ailleurs d'ores et déjà en perspective de ce rendez-vous parisien. Rien ne fuite sur les propositions en cours, mais tout est envisageable. Doit-on s'attendre à l'arrivée d'un contrat eurocroissance « vert » fiscalement intéressant ? À un fonds Novo écolo ? Ou encore à l'émergence d'objets connectés capables de réguler la consommation domestique en échange d'une baisse des primes ? Voilà donc la force de l'imagination au service de la nature affaiblie.

(1) « Jour du dépassement » établit par l'ONG américaine Global Footprint Network

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurance DO et CCRD

Conseil Régional Ile de France

01 juin

75 - REGION ILE DE FRANCE

Services d'assurances pour le département des Hauts-de-Seine.

Conseil Départemental des Hauts de Seine

31 mai

92 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Force de la nature

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié