Incontournable

Incontournable
Olivier Baccuzat Rédacteur en chef olivier.baccuzat@infopro-digital.com © Laetitia Duarte

Certains d’entre vous, à la lecture de ce nouveau numéro de L’Argus, pourront être étonnés que nous consacrions notre dossier, le « gros morceau » chaque semaine de notre magazine, à un acteur du secteur. Axa en l’occurrence. C’est effectivement peu courant, voire inédit. Habituellement, à cet endroit du journal, nous traitons davantage de problématiques métiers ou sectorielles, des tendances du moment. Pas cette fois. Pourquoi cette exception ?

Parce qu’Axa, sans doute l’une des plus belles success stories économiques françaises des trente ou quarante dernières années, est l’un des poids lourds mondiaux de l’assurance, seulement devancé, sur le marché français, par Crédit Agricole Assurances. Et encore, de très peu, ces deux-là se tenant dans un mouchoir de poche dans notre dernier « Spécial comptes » de décembre 2017. Parce qu’Axa est comme la place au milieu du village : incontournable. Tout ce qui s’y fait, tout ce qui s’y trame, tout ce qui s’y décide est scruté par l’ensemble du secteur. Et par nos lecteurs. Résultats, stratégie, nouveautés produits, annonce d’une nomination (ou d’un départ)… Il n’y a qu’à voir le nombre de visites que nous vaut le moindre article estampillé Axa publié sur notre site Internet.

Entendons-nous bien : loin de nous l’idée d’une course à l’échalote. Nous n’écrivons pas sur Axa pour écrire sur Axa. Encore moins parce que cela nous garantira une belle audience sur Internet. Nous avons fait ce choix parce que, indéniablement, des changements de taille s’y opèrent depuis l’arrivée de Thomas Buberl à la tête de la compagnie. Et que, de toute évidence, ça ne laisse personne indifférent. Quelle que soit l’identité de nos interlocuteurs, pas un déjeuner, pas un rendez-vous sans qu’en conclusion on ne nous parle, l’air de rien, d’Axa – chacun y allant de son avis, de son commentaire. Pour en dire du bien. Ou du mal. Cela fait un peu plus d’un an que la rédaction de L’Argus s’interroge sur ce « bruit de fond ». Nous ne sommes pas dupes. Celui-ci peut parfois être diffusé par des personnes ayant une dent contre Axa, notamment d’anciens collaborateurs nourrissant une certaine aigreur à l’endroit de leur ex-employeur. Nous n’en avons donc été que plus méfiants.

Mais ce qui nous a convaincus, c’est que ce «bruit » émane aussi, et souvent, de cadres et de salariés d’aujourd’hui, d’hier parfois, qui, tout en affirmant leur profond attachement à cette entreprise, s’interrogent, ou doutent, face à la vaste transformation qui y est menée depuis deux ans. Voilà pourquoi nous publions aujourd’hui ce dossier : parce que la mutation d’un groupe comme Axa, incontournable avec ses quelque 120 000 salariés à travers le monde, offre sans doute un condensé des nombreux défis stratégiques, technologiques et humains que doit relever, dans un monde où tout va plus vite, une multinationale souhaitant faire évoluer son modèle économique et social.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

Cabinet AG PEX

EXPERT CONSTRUCTION H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages ouvrage pour la réhabilitation du CIS

SDIS du Gers Sce Départ. d'Incendie et de Secours

30 juillet

32 - Cazaubon

Prestations d'assurances construction

Conseil Départemental de la Loire

30 juillet

42 - CONSEIL DEPARTEMENTAM

Assistance à Maîtrise d'ouvrage pour l'Organisation de la Gestion du Transport Mari...

Conseil Départemental de Mayotte

30 juillet

976 - MAMOUDZOU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Incontournable

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié