L'e-cone de la Place

S'il est un acte qui mérite l'universalité, c'est bien celui de la déclaration d'un accident de la route. Une belle idée, née il y a quelque cinquante ans d'un constat pragmatique des responsables de la Macif. Et comme l'universalité se partage, c'est Insurance Europe (1) qui est, depuis le déploiement opérationnel du constat amiable, le détenteur de son copyright au profit de son utilisation par ses membres. L'efficacité de ce mode de déclaration de sinistres n'est plus à démontrer.

Seulement, voilà qu'en quelques décennies, les us et coutumes ont considérablement changé, au point de ringardiser ce constat papier « carbone » qui prend toujours un malin plaisir à ne jamais être dans la boîte à gants... alors que « c'est sûr, la dernière fois que je l'ai ouverte, il était dedans ! », affirme immanquablement celle (ou celui) qui vient de tamponner maladroitement la voiture de devant... Pourtant, chaque année, ce sont plus de 5 millions de constats qui sont ainsi remplis sur le capot - à condition, bien sûr d'avoir trouvé un stylo ! -, révélant bien souvent, chez nos compatriotes, de réelles lacunes en dessin, sans parler des pertes de repère dans l'espace...

Ce folklore pourrait bientôt prendre fin avec l'avènement du e-constat. Ce projet de Place et projet européen porté par Euresa (2) est en chantier depuis plus de deux ans, charge à chaque pays d'en développer les interfaces techniques et d'en promouvoir les bénéfices. La France, à travers l'AFA (l'Association française de l'assurance réunissant la FFSA et le Gema), pourrait bien être le 2e pays en Europe à déployer cette application, après les Pays-Bas. En espérant qu'elle y rencontrera plus de succès que dans le plat pays où, depuis trois ans, seulement 5 % des constats sont « e ».

Concrètement, à partir d'aujourd'hui, chacun pourra télécharger gratuitement, depuis un site dédié, l'appli compatible Apple/Android. Ainsi, à l'heure d'un éventuel accident (uniquement matériel et provoqué dans l'Hexagone), il suffira aux parties prenantes de disposer d'un Smartphone pour remplir leur e-constat. Automatiquement, l'accident sera géolocalisé et daté, puis décrit par des photos et des schémas préproposés. Une fois complet, les intéressés l'enverront par mail à leurs assureurs respectifs pour que s'enclenche le processus de gestion du sinistre. Le tout en six minutes, à en croire les promoteurs du projet, qui ne doutent pas un instant de la pertinence de cette appli qui offre la simplicité et la rapidité à l'assuré, et la réduction des coûts de traitement et l'amélioration des délais de règlement à l'assureur. Une avancée vertueuse sur le chemin du numérique qui fait du e-constat un projet iconique et universel... Un projet comme les aiment les assureurs de la Place.

1. Insurance Europe est la fédération européenne de l'assurance qui regroupe 34 syndicats professionnels.

2. Le GIEE Euresa est un outil opérationnel et flexible de coopération et de mutualisation entre 14 sociétés d'assurance européennes appartenant à l'économie sociale.

La France sera, après les Pays-Bas, le deuxième pays européen à proposer une appli e-constat sur Smartphone.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'e-cone de la Place

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié