L'objet du désir

Pas une semaine sans que le sujet ne soit évoqué ! Médias, colloques, sondages...Tous font leur miel des « objets connectés ». Communication efficace, car 9 Français sur 10 déclarent en avoir déjà entendu parler, selon la seconde édition de l'Observatoire Axa Votre Service, réalisé avec CSA. Et plus de la moitié d'entre eux affirme même savoir de quoi il retourne. Pour les autres, rappelons que, par la grâce de l'Internet, des objets aussi usuels qu'une montre, une voiture ou une brosse à dents deviennent « intelligents et communicants ».

Qu'ils maîtrisent ou pas totalement l'Internet des objets, les Français, facilement accusés de se replier sur leur baguette et leur béret, ne s'effraient pas de cette invasion du Web 3.0 (après le Web 2.0 qui marqua l'avènement des réseaux sociaux). Toujours selon l'étude d'Axa, 80% des sondés estiment que les objets connectés feront partie de leur quotidien à l'avenir. Près des deux tiers considèrent même qu'ils « révolutionneront » leur vie. Tout particulièrement dans le domaine de la santé.

C'est d'ailleurs dans cette direction que s'inscrivent beaucoup d'innovations. Start-up ou géants du digital ont bien compris que, dans nos sociétés dites développées, la promesse d'une jeunesse éternelle ou d'une vieillesse moins éprouvante est un filon inépuisable. D'autant plus qu'avec la modernité, la pathologie s'est faite chronique, exigeant prévention et contrôles réguliers. Une mine pour les données en tout genre.

Mais attention, l'attente première des Français n'est pas forcément de pouvoir contrôler leur tension ou leur taux de cholestérol par l'intermédiaire de leur montre ou de leurs mitaines truffées de capteurs. Peut-être perçoivent-ils dans cette surveillance permanente une nouvelle source d'angoisse dans un monde qui n'en manque vraiment pas, ou une possible atteinte à leur vie privée.

En tout état de cause, interrogés par Opinion Way à la demande de Microsoft sur l'utilité des outils de prévention de demain, ils plébiscitent... la possible consultation par leur médecin de leur dossier médical. Oui, vous avez bien lu : les Français réclament l'arlésienne du système médical depuis plus de dix ans.

Coïncidence, la ministre de la Santé vient justement d'annoncer une relance du dossier médical personnalisé. Les détails doivent être précisés dans « les prochaines semaines ». Bénéficiant en priorité aux patients atteints de maladies chroniques et à certaines personnes âgées, ce « DMP2 » sera « plus pragmatique et répondra mieux tant aux attentes des professionnels que des usagers », a simplement commenté Marisol Touraine, qui s'est bien gardé - pour le moment - de le connecter à une quelconque économie pour la Sécu. Une intelligence qui le place résolument dans le Web 3.O.

Interrogés sur les outils de prévention de demain, les Français plébiscitent la possible consultation par leur médecin de leur dossier médical...

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 28 janvier 2022

ÉDITION DU 28 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

MANAGER COMMERCIAL IDF -(H/F)- CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances

Fourmies Habitat

28 janvier

59 - FOURMIES HABITAT

Mission d'assistance, de services et conseils en assurances

Fourmies Habitat

28 janvier

59 - FOURMIES HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'objet du désir

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié