Manipulations climatiques

L'été s'est enfin installé sur l'Hexagone après une longue période d'attente, qui laissait supposer que si le réchauffement climatique est réel, il s'arrête, lui aussi, à nos frontières. Pourtant, alors même qu'il manquait quelques degrés aux plus longues journées du mois de juin, l'Académie des sciences de Paris a réuni en colloque les meilleurs experts d'une discipline encore méconnue : l'ingénierie climatique. L'objet de leurs travaux était l'art et la manière de manipuler le climat pour déjouer l'inévitable hausse de 4° de la température moyenne sur la planète bleue. Des projets plus invraisemblables et créatifs les uns que les autres sont élaborés afin de renvoyer vers l'espace le rayonnement solaire et de limiter les effets désastreux du réchauffement. Navires « brumisateurs », sel marin dans les nuages, aérosols dans la stratosphère, parasols géants plantés dans l'espace... : tout semble possible !

il va falloir bien plus que des incantations pour détourner les nuages qui s’amoncellent au-dessus de la France.

Sans aller si haut et si loin, les Français ont connu récemment une tentative de manipulation climatique de l'un d'entre eux, dont le moral semble vouloir regrimper au zénith. Ainsi, 6,7 millions de nos compatriotes ont assisté, le 14 juillet, en direct à la télévision, depuis les jardins de l'Élysée, à une inversion climatique exemplaire lorsque le président de la République a déclaré : « La reprise, elle est là. » Certes, le climat morose dans lequel se complaisent nos compatriotes manque parfois de fondements au regard des drames que vivent d'autres nations. Mais comparaison n'est pas raison, et l'inquiétude demeure face à de nombreuses incertitudes : emploi, fiscalité, pouvoir d'achat... Et rien de très rassurant ne filtre pour la rentrée.

Une inquiétude que partage également la dernière des trois grandes agences de notation mondiale maintenant jusqu'à 12 juillet le AAA à la France. Après Standard et Poor's et Moody's, c'était donc au tour de Fitch de dégrader le pays. Les motifs sont connus : désaccord avec le gouvernement sur les perspectives de croissance, désaccord sur les prévisions de déficit budgétaire, dérapage de la dette... À ce compte-là, il va falloir bien plus que des incantations pour détourner les nuages qui s'amoncellent au-dessus de la France.

En attendant, toute la rédaction se joint à moi pour vous souhaiter un bel été sous le climat qui vous sera le plus propice !

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Manipulations climatiques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié