PCA : plus comme avant

PCA : plus comme avant
© Bernard Martinez

Il y a un an, les politiques, les médias, les Français..., bref, tout le monde tremblait à l'idée d'attraper les fortes fièvres de la grippe A. Rappelez-vous, le comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé venait de déclarer le niveau d'alerte 6 et la perspective de millions de morts offrait aux hommes d'État l'opportunité de discours materno-humanitaires faisant grimper leur cote de popularité. Le principe de précaution en écharpe, ils rassuraient les personnes âgées, les femmes enceintes, les parents d'enfants en bas âge, ordonnaient la quarantaine à des colonies de vacances et garantissaient pouvoir tous nous vacciner contre ce fléau porcin. Comme cela nous semble loin !

Aujourd'hui, la fièvre médiatico-politique a changé de registre, même si elle continue à en faire trembler certains ! Nul doute qu'en un an, le climat social a considérablement changé. L'optimisme économique à peine masqué lors des premiers mois de la pandémie laisse aujourd'hui place à un réalisme plus gris que rose. Comment ne pas s'inquiéter face aux chiffres qui, têtus, démontrent en vrac : la hausse du chômage, les difficultés de notre pays à faire face à la dette, une croissance qui ne revient pas, un mécontentement inversement proportionnel à la baisse de popularité des politiques, des résultats sportifs en berne, sans parler du contenu des enveloppes !

Et comme si tout cela ne suffisait pas, la grippe A revient tel un boomerang sur le devant de la scène sous la forme du bilan présenté un an après par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) faisant état d'un taux de vaccination en France de 8,7 %, contre 24 % aux États-Unis ou 74 % au Canada.

Le seul point positif à cette affaire est le PCA. Désormais, dans les entreprises rien ne sera « plus comme avant ». Chacun a découvert les vertus du plan de continuité d'activité, incluant maintenant son éventuelle rupture parmi les risques à éviter... Reste à savoir si le gouvernement pourra maintenir son propre PCA !

D'ici là, toute la rédaction vous souhaite d'excellentes vacances et vous donne rendez-vous le lundi 23 août pour la lettre électronique et le vendredi 27 pour le magazine.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

RESPONSABLE TECHNIQUE INDEMNISATION H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

PCA : plus comme avant

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié