Préparez-vous, ils Zarrivent !

Les plus vieux fêtent leur vingtième anni­versaire cette année, et si l’on en croit les statistiques de l’Insee, 60 % d’entre eux devraient pousser les portes des entreprises d’ici à deux ans. Ces Zenvahisseurs sont les premiers de la fameuse génération Z (1), enfants de la génération X, benjamins des Y… bref, nés après 1995. Le secteur de l’assurance, riche de ses quelque 300 000 collaborateurs, doit s’attendre à les compter dans ses rangs d’ici peu et donc à composer avec une mentalité parfois déroutante pour les quadras, voire quinquas, qui forment le gros des batail­lons.

Fini la hiérarchie ; fini le dictat des diplômes et des grandes écoles ; fini l’égocentrisme… Place au réseau, à l’apprentissage, à la création d’entreprise, à l’ouverture internationale et, surtout, place à leur façon de faire…

Le cabinet Boson Project s’est emparé de ce sujet pour le compte de BNP Paribas. 3 213 entretiens plus tard, leur conclusion est claire : le changement viendra avec eux. Fini la hiérarchie ; fini le dictat des diplômes et des grandes écoles ; fini l’égocentrisme… Place au réseau (40 % le placent comme le premier critère de réussite), à l’apprentissage permanent et continu, à la création d’entreprise, à l’ouverture internationale et, surtout, place à leur façon de faire qui nous les présente souvent comme des « flemmards » alors qu’ils estiment juste « travail­ler différemment ».

Seulement voilà, alors que la Zen attitude domi­ne chez nos Z, 36 % d’entre eux stressent lorsqu’ils évoquent l’entreprise et 13 % affichent un véritable dégoût. Les mots pour le dire sont sans appel : dure, complexe, impitoyable, inconnue, fermée, effrayante… Difficile de croire que leur seule expérience leur permette d’être aussi radicaux dans leur jugement. N’y aurait-il pas leurs parents derrière tout ça… ou l’école ? Toujours est-il que cette opinion négative n’exclut pas fondamentalement le « mal nécessaire » que l’entreprise représente. À tel point qu’ils espè­rent la changer afin qu’elle soit fun (25 %), innovante (22 %), éthique (21 %) et internationale (20 %). Et parce qu’ils sont convaincus qu’elle est un lieu d’apprentissage bien plus riche que le système d’enseignement actuel, ils attendent beaucoup qu’elle les forme : à quand l’entreprise diplômante ?

Ce portrait n’étonnera sûrement pas les nombreux acteurs du marché qui mènent déjà des stratégies d’emploi en alternance, à l’image de Generali (400 alternants en 2014) ou de Groupama (650),… ou qui, tel Axa, s’est engagé dans le programme européen « L’Alliance pour la jeunesse » en promettant un stage ou un emploi à 20 000 jeunes (dont 9 000 rien qu’en France) sur les cinq prochaines années. Reste à savoir comment les X et les Y vivront ces changements lorsque, le « rever­se mentoring » (2) passé, les Z auront pris le pouvoir ! ?

1. Génération X (1960 à 1981) ; Y (1982 à 1995).
2. Quand les plus jeunes enseignent à leurs aînés les clés du digital. 

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Relevé des compteurs d'eau du SIEGVO

SIEGVO

22 août

57 - SIEGVO

Services d'assurances pour la commune de migne-auxances..

Ville de Migne Auxances

22 août

86 - MIGNE AUXANCES

Mission de certification des comptes des exercices 2020 à 2025 de la Caisse nationa...

Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale de Toulon

22 août

83 - TOULON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Préparez-vous, ils Zarrivent !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié