QIS me !*

QIS me !*
Bernard Martinez

QIS5, c'est fini ! Enfin, c'est fini pour toutes les entités dites « solo », les groupes ayant jusqu'au 15 novembre, date butoir, pour remettre leurs éléments à l'ACP. A priori, le taux de participation des acteurs français de l'assurance est supérieur à celui observé lors des études qualitatives d'impact précédentes. Il faut dire que les autorités ont sorti le grand jeu pour accroître le taux de participation au dernier test majeur avant le grand saut. Or, pour certains observateurs, ce QIS (Kiss) là est peut-être le baiser de la mort ! Celui qui, tel Judas, désigne les futures victimes.

Certes, les voix qui s'élèvent officiellement contre la directive Solvabilité 2 sont de plus en plus rares. Le définitif « on ne plaide pas contre le soleil » servi par Karel Van Hulle, chef de l'unité assurances et pension à la Commission européenne, a fait son office, alors que, comme toujours, la grogne cède face à l'évidence d'un calendrier au rythme têtu. Néanmoins, çà et là, en off, des experts - et pas des moindres - affirment que le secteur européen comptera des morts, y compris sur le marché français. Si ce n'est en 2013, du moins en 2014.

Pendant ce temps, loin des états-majors, la distribution s'interroge. Agents, courtiers, CGPI et autres intermédiaires cherchent en vain les mots pour informer leurs clients. Car, tous savent que leur devoir de conseil leur imposera un travail de pédagogie intensive envers les consommateurs, pour la protection desquels cette directive européenne a été mise en place et adoptée par le Parlement européen et le conseil. Comment justifier tel ou tel choix en raison d'un ratio de solvabilité, sachant qu'il leur faudra eux-mêmes s'enquérir d'informations jusque-là indépendantes de leurs recommandations ?

Aussi, sans pour autant abandonner ou renoncer aux débats de techniciens qui occupent largement le terrain, n'est-il pas aujourd'hui temps d'apprivoiser Solvabilité 2 ? Dans les vingt-quatre mois qui nous séparent de l'application définitive du texte, chacun va devoir, à son niveau, apprendre à vivre avec un texte pour le moins complexe et dénué de convivialité. Formation et information seront sans doute les artisans d'une réconciliation du marché avec sa nouvelle directive. Un baiser de paix ?

*Kiss me

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

QIS me !*

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié