Simple, basique

Simple, basique
© Laetitia Duarte

Claude Tendil n’a pas vraiment tort. La retraite, c’est simple ! Bien plus simple que la santé où les facteurs contribuant à alourdir ou alléger la facture sont multiples : épidémies de grippe, diffusion du médicament générique, prescription des médecins, mouvements sociaux dans les hôpitaux… Et ne parlons pas du casse-tête pour réguler un secteur qui fait vivre des centaines de milliers de salariés et travailleurs indépendants. Rien de tel pour la retraite. Comme le rappelle donc Claude Tendil, président de la commission protection sociale du Medef, l’équilibre d’un régime s’appuie sur trois leviers : le niveau des pensions, le montant des cotisations et l’âge de départ. Quasiment une équation mathématique !

Cela dit, rien que le choix de privilégier tel ou tel levier peut déjà provoquer des débats. Le plaidoyer du patronat en faveur d’un report de l’âge de départ à la retraite à 64 ans est loin de faire l’unanimité. Un vrai casus belli pour le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, qui a menacé de cesser toute discussion avec Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme, si l’exécutif revenait sur la retraite à 62 ans. Mais il n’y a pas que l’âge pour agiter les esprits, alors que le Monsieur réforme des retraites nommé par Emmanuel Macron doit rendre ses conclusions. Ce grand régime universel à points voulu par le président de la République est-il aussi simple et équitable qu’annoncé ? La question peut surprendre, tant la multiplicité des régimes actuels – pas moins de 42 – est régulièrement critiquée, comme le rappelle la dernière publication de l’Institut Diderot (1). Si ce n’est que professions libérales et salariés du privé peuvent s’interroger sur le bien-fondé de voir les réserves de leur régime complémentaire fondues dans le grand pot commun ! Et cela alors que, bien évidemment, l’État n’a rien mis de côté pour ses agents. « Une réforme des retraites ne peut être acceptable que si elle restaure la confiance des citoyens par son équité et sa pérennité », avertit dans une interview au Monde le spécialiste Bruno Palier. Et là, la retraite, c’est visiblement beaucoup plus compliqué !

(1) Réformer les retraites, c’est transformer la société, les notes de l’Institut Diderot (www.institutdiderot.fr)

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

ÉDITION DU 17 juillet 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé(e) de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur Commercial PME H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et gestion d'un contrat d'assurance dommage ouvrage du Technoparc

Grand Angouleme Agglomeration

04 août

16 - Angoulême

Assurances

Ville de Vedène

04 août

84 - Vedène

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Simple, basique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié