Tracas de tête

Tracas de tête
©BERNARD MARTINEZ Anne Lavaud Rédactrice en chef
alavaud@largusdelassurance.com

Février, nous sommes à quelques semaines de l'élection présidentielle. TNS Sofres, La Croix et Covéa finance interrogent les Français sur leurs principales préoccupations. Sans surprise, le chômage et l'emploi sont en tête pour 73% des personnes interrogées, le financement des retraites à 48% et la santé juste en dessous.

En février, certes, mais c'était en 2007 !

Depuis, tous les mois, avec une régularité d'horloge, les mêmes auscultent ces mêmes Français. Et sans surprise, un quinquennat plus tard, le chômage et l'emploi restent la première des préoccupations avec 79% pour la vague de février 2012, la santé ayant pris le pas sur les retraites avec respectivement 54 et 46%.

Les crises successives qui ont jalonné ces cinq années n'ont que très occasionnellement bousculé l'ordre établi, révélant seulement une montée générale des préoccupations, puisqu'aucune de celles observées n'affiche désormais moins de 45% de Français concernés. Ce baromètre - comme celui de l'Ifop pour Ouest France - démontre que l'ordre établi se confirme également dans les clivages homme-femme ou droite-gauche. Des opinions si bien ancrées dans les habitudes et les mentalités qu'une pincée de psychologie ou de bon sens suffit à les décoder. Ainsi, les deux sondages soulignent, avec des écarts significatifs de 6 à 11 points, combien la santé et la qualité des soins restent une attention résolument féminine... et socialiste, puisque les deux instituts de sondages en font une vraie différence partisane, estimant qu'il s'agit d'une préoccupation pour près de 60% des sympathisants socialistes et d'à peine 50% côté UMP. Curieusement, c'est du côté du financement des retraites qu'il faut chercher l'angoisse consensuelle. Hommes et femmes, de droite comme de gauche, sont, selon TNS Sofres, une petite moitié à se montrer inquiets, le critère discriminant étant ici, sans surprise, celui de l'âge.

Loin d'être aussi manipulés qu'on le prétend par les médias, les politiques, les réseaux sociaux..., les Français affichent donc une belle constance dans leurs sources de tracas. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui peuvent les aider à réduire leurs angoisses face à leur retraite, leur bien-être et leur santé. Ne serait-ce d'ailleurs pas là également une bonne nouvelle pour le secteur de l'assurance dans son intégralité ? Car si les cinq dernières années esquissent les cinq prochaines, il semble évident que la santé et la retraite ont l'assurance de garder, avec l'emploi, la tête de nos principales préoccupations.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Tracas de tête

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié