Vigilance durable

C'est cinq ans avant le Sommet de Rio qu'apparaît pour la première fois l'expression développement durable. Lorsqu'en 1987, la Commission Brundtland a inscrit ces deux mots dans son rapport « Notre avenir à tous », elle ne se doutait pas du succès mondial qu'ils remporteraient, au point de se voir consacrer une semaine entière par an en France (du 1er au 7 avril), faisant ainsi mieux que les femmes (une journée, le 8 mars) ou que l'Europe (le 9 mai) ! Il faut dire que l'ambition du développement durable est colossale, puisqu'il s'agit d'assurer « le développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures ».

En vingt-trois ans, l'idée a fait son chemin, passant du concept à la prise de conscience, et enfin aux mesures concrètes. La plupart des ces actions touchent à l'environnement alors qu'il doit former, avec l'économie et le social, les trois piliers de toutes les stratégies visant à sauvegarder un équilibre vivable sur la planète Terre.

Concernés à plus d'un titre, les assureurs en France, en Europe et partout dans le monde participent activement aux réflexions nationales et internationales. Leur grande vigilance tend à ne rien perdre des éventuels changements majeurs (climatiques, démographiques, économiques, sociétaux...) risquant de modifier les calculs actuariels. Il faut, en effet, surveiller l'aléa comme le lait sur le feu. Et que dire des comportements individuels qui, eux aussi, peuvent apporter leur part de bouleversement ? Sachant qu'il faut quinze minutes à pied pour parcourir 1 km et que 25 % des trajets citadins réalisés en voiture font à peine cette distance, ou encore, qu'à vélo il suffit d'un quart d'heure pour couvrir 3 km alors que 50 % des trajets motorisés ne les dépassent pas, il y a fort à parier que les générations à venir réfléchiront à deux fois avant de prendre leur voiture. Aussi ne faut-il pas négliger dans les nouveaux produits auto le mix des modes de locomotion, le covoiturage ou encore l'autopartage, qu'un contrat avantageux peut contribuer à promouvoir.

Enfin, cette vigilance, les assureurs doivent l'étendre aux choix qu'ils opèrent en termes d'investissements capitalistiques, car là aussi leur pouvoir d'influence n'a rien de négligeable.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations juridiques

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

20 octobre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Fourniture et livraison de chèques ou cartes cadeaux

Cercle de la Base de Défense de Toulon BCRM

20 octobre

83 - Toulon

Maintenance et entretien des équipements de la ville

Ville de St André Lez Lille

20 octobre

59 - St André Lez Lille

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Vigilance durable

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié