Covid-19 : les députés socialistes réclamaient une taxe sur l’assurance vie

Covid-19 : les députés socialistes réclamaient une taxe sur l’assurance vie
© ©BillionPhotos.com - stock.adobe.com

Un amendement socialiste au projet de loi de finances rectificative proposait de taxer les encours des épargnants au-delà de 30 000 euros pour financer la solidarité.

Il y a les députés qui voulaient profiter du projet de loi de finances rectificative pour faire contribuer davantage les assureurs au soutien des entreprises. Et il y a ceux qui envisageaient de faire contribuer les assurés. Le groupe socialiste de l’Assemblée nationale avait imaginé une « contribution unique de solidarité », en 2020, sur les encours d’assurance vie. L’idée était de taxer à 0,5% les encours supérieurs à 30 000 euros, sur la somme totale des contrats détenus par les particuliers, afin d’affecter les recettes aux dépenses de solidarité.

Les députés signataires de cet amendement, qui a été rejeté, évaluaient le bénéfice de cette mesure à 9 Md€.

Le Magazine

ÉDITION DU 05 juin 2020

ÉDITION DU 05 juin 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations d'assurance, d'expertise et services annexes associés

Lille Métropole Habitat - OPH

03 juin

59 - LILLE METROPOLE HABITAT

Services d'assurance pour le c.c.a.s.

Ville de Gennevilliers

03 juin

92 - GENNEVILLIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Covid-19 : les députés socialistes réclamaient une taxe sur l’assurance vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié