Faire de l’assurance vie un produit « de riches », un danger pour son régime fiscal

Faire de l’assurance vie un produit « de riches », un danger pour son régime fiscal
Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts & Figures © Olivier Roux

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Une étude de Facts & Figures démontre que la collecte et les encours de l’épargne patrimoniale et gestion privée ont pris un poids démesuré en assurance vie. Ce qui fait courir le risque d’une remise en cause de sa fiscalité dérogatoire.

L’assurance vie est en train de perdre son caractère populaire, cela se confirme, démontre le cabinet de conseil Facts & Figures dans la [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 05 mars 2021

ÉDITION DU 05 mars 2021 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

Assurances et Réassurance Techniques

Gestionnaire sinistre et production H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Faire de l’assurance vie un produit « de riches », un danger pour son régime fiscal

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié