PLFR 3 : les sénateurs allègent la fiscalité de l’épargne pour soutenir la reprise

PLFR 3 : les sénateurs allègent la fiscalité de l’épargne pour soutenir la reprise
Albéric de Montgolfier, rapporteur de la commission des Finances du Sénat. © Sénat

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Le Sénat a adopté en première lecture le troisième projet de loi de finances rectificative. Il a voté des amendements allégeant l’imposition des rachats exceptionnels de contrat Madelin et de contrats d’assurance vie investis dans l’économie réelle.