[DOSSIER] Le point sur... l'épargne retraite 4/6

Epargne retraite : « L’engouement pour le PERin va bien au-delà de l’attrait fiscal »

Epargne retraite : « L’engouement pour le PERin va bien au-delà de l’attrait fiscal »
Pascal Perrier, directeur des réseaux CGP-courtiers et e-business de BNP Paribas Cardif France © bnp paribas

BNP Paribas Cardif s’est fortement engagé dans la conception et le lancement du nouveau PER individuel. Les explications de Pascal Perrier, directeur des réseaux CGP-courtiers et e-business de BNP Paribas Cardif France.

Le nouveau PER est t-il en capacité de faire décoller l’épargne retraite ?

Pascal Perrier : Toutes les conditions sont réunies pour que l’épargne retraite dé- colle enfin ! Les débats entourant la réforme des retraites ont rappelé les enjeux démographiques et financiers des régimes obligatoires : les Français sont conscients qu’ils devront compléter leur retraite s’ils souhaitent préserver leur niveau de vie. Jusqu’à présent, les épargnants avaient tendance à considérer l’assurance vie comme leur placement retraite. Mais cela n’est pas sa vocation première. La refonte de l’épargne retraite portée par la loi Pacte est donc bienvenue.

BNP Paribas Cardif a lancé l’un des tout premiers PER « nouvelle formule » dès novembre 2019. Son démarrage conforte-t-il votre optimisme ?

Le démarrage est très encourageant, nous sommes confiants. Nous tenions à être prêts dès la fin 2019 afin de pouvoir bénéficier de la dynamique de la fin d’année : la demande est alors dopée par la perspective des déductions fiscales. Elle n’a pas faibli par la suite, l’élan du lancement n’a pas été interrompu par le confinement. Cela montre que l’engouement pour le nouveau PER va bien au-delà de l’avantage fiscal à l’entrée.

Quels sont les principaux atouts du PER ?

La déduction fiscale à l’entrée et la possibilité de sortie en capital sont incontestablement les deux grands atouts du PER. Le semi-échec de son prédécesseur, le Perp, était précisément lié au fait que les Français n’aiment pas « les effets tunnel » et souhaitent garder la main sur leur capital. Le législateur ne s’est pas contenté d’autoriser les sorties en capital : il les a aussi rendues possibles par tranches, permettant ainsi aux épargnants de maîtriser l’impact fiscal à la sortie. Le taux marginal d’imposition a, en effet, tendance à baisser avec le passage à la retraite : la fiscalité à la sortie a donc toutes les chances d’être inférieure à ce qu’elle au- rait été à l’entrée.

Comment accompagner les CGP et les courtiers dans la commercialisation des PER ?

Notre rôle consiste surtout à mettre à leur disposition le produit le plus souple et le plus performant possible. De ce point de vue, nous leur proposons vraiment une offre de qualité, qui réunit les avantages du PER couplés à la capacité d’investissement de l’assurance vie : la gestion libre donne, en effet, accès à plus de 900 fonds.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire du personnel.

Ville de Gagny

24 octobre

93 - GAGNY

Service d'assurance multirisques du patrimoine mobilier et immobilier de la SEM HAB...

SEM Habitat Pays Châtelleraudais

24 octobre

86 - CHATELLERAULT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Epargne retraite : « L’engouement pour le PERin va bien au-delà de l’attrait fiscal »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié