Taux bas : ils ne suffiront pas à changer les habitudes d’épargne, selon une étude

Taux bas : ils ne suffiront pas à changer les habitudes d’épargne, selon une étude

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Selon une étude d’Allianz Research, la baisse des taux, jusqu’à présent, a paradoxalement contribué à la hausse de l’épargne sans risque. Seules des réformes de société pourraient changer la donne.

Dans le contexte actuel de taux bas, la plupart des assureurs vie rabaissent le taux de participation aux bénéfices de leurs fonds euros et poussent les épargnants à placer leurs économies sur des supports en unités de compte, à risque de perte en capital mais censément plus rémunérateurs sur le long terme. Est-ce efficace pour changer le comportement des épargnants, ordinairement averses au risque ? Pas vraiment, selon une étude d’Allianz Research.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

ALLIASS

Gestionnaire sinistres IARD Confirmé H/F

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance Dommages Ouvrage pour les travaux de construction d'un nouveau collège à ...

Conseil Départemental de la Vendée

03 décembre

85 - LUCON

Assurances Dommages aux biens et risques annexes.

Ville du Chesnay-Rocquencourt

03 décembre

78 - LE CHESNAY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Taux bas : ils ne suffiront pas à changer les habitudes d’épargne, selon une étude

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié