Cyber-attaques : une menace encore trop sous-estimée et méconnue

Cyber-attaques : une menace encore trop sous-estimée et méconnue
DR 38 % seulement des décideurs interrogés par Denjean & Associés considèrent comme "important", ou "très important", le risque que leur société subisse une cyber-attaque ces prochaines années.

Selon une enquête du cabinet Denjean & Associés, une majorité de patrons de TPE et de PME françaises continuent de minimiser les risques de cyber-attaques dont ils sont pourtant les premières cibles.

Les entreprises françaises sont-elles conscientes des risques qu’elles courent face aux cyber-attaques ? La réponse est non, selon une enquête menée par le cabinet d’audit Denjean & Associés en partenariat avec Gan Assurances. Le questionnaire* réalisé auprès de 200 décideurs en charge de la stratégie informatique de leur entreprise conclut que beaucoup d’entreprises ont encore tendance à sous-estimer et à méconnaître la menace.

Les grands groupes mieux protégés

38 % seulement des décideurs interrogés considèrent comme "important", ou "très important", le risque que leur société subisse une cyber-attaque ces prochaines années. Un chiffre qui descend à 17 % chez les TPE. L’enquête fait aussi ressortir que si les grands groupes apparaissent très conscients des réalités du phénomène, ce n’est en revanche pas le cas des petites et moyennes entreprises.

80% des attaques concernent les PME

Un déni qui s’expliquerait principalement par l’ignorance de l’ampleur et des cibles de la cyber-fraude en France. Seulement 28 % des personnes interrogées jugent que les TPE et les PME constituent les principales cibles des pirates, alors que les PME concentrent en réalité 80 % des attaques. Les décideurs sondés font preuve de la même méconnaissance à propos de la vitesse de propagation des cyber-fraudes. 77 % d’entre eux pensent que le nombre des cyber-fraudes recensées en France n’a augmenté que de 10 % ou de 25 % en 2015, alors qu’il a crû de 50 %.

Une note positive

Denjean & Associés conclut malgré tout son enquête sur une note positive. 67 % des entreprises interrogées indiquent, en effet , qu’elles comptent adopter en 2017 de nouvelles mesures pour lutter contre le piratage. Elles sont mêmes 90 % à se dire disposées à investir chaque année pour se protéger contre la cyber-fraude.

* Enquête conçue par Denjean & Associés en partenariat avec Gan Assurances et réalisée par l’institut MRCC en ligne du 7 au 10 novembre 2016 sur un échantillon de 200 décideurs d’entreprises.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances dommages aux biens et risques annexes

Sarthe Habitat

16 octobre

72 - SARTHE HABITAT

Prestations de services d'assurance et de gestion de prévoyance gros risques

Les Résidences Yvelines Essonne

16 octobre

78 - LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Cyber-attaques : une menace encore trop sous-estimée et méconnue

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié