Deux fois plus de piratage par cryptage en 2016 (étude Beazley)

Deux fois plus de piratage par cryptage en 2016 (étude Beazley)
Lors des attaques par ransomware, les pirates cryptent les données d'un ordinateur ou d'un support mobile puis demandent une rançon à l'utilisateur. © FOTOLIA

Sur le premier semestre 2016, Beazley a traité deux fois plus d’attaques par ransomware (cryptage puis demande de rançon) que sur toute l’année 2015 (86 contre 43). Après le secteur de la santé, ce sont les institutions financières, et plus particulièrement celles dont le chiffre d'affaires n'excède pas 35 M$, qui ont subi les violations de données les plus graves selon l’étude de l’assureur.

L’assureur Beazley vient de publier les premiers résultats de son étude mondiale Beazley Breach Insights pour le premier semestre 2016, portant sur 955 affaires de violation de données (contre 611 au premier semestre 2015). Or, parmi ces violations de données, le nombre d'attaques par piratage informatique ou attaque de logiciel malveillant est jugé préoccupant (31% du total). L'assureur Beazley envisage ainsi de faire face à deux fois plus d'attaques par ransomware (cryptage de données puis demande de rançon pour les hackers) en 2016 si la tendance du premier semestre se maintient au second.

Or ces attaques inquiètent les autorités. Europol, l’office européen des polices, a ainsi lancé le 25 juillet 2016 un site internet, No more ransom, destiné à informer sur le danger des attaques par ransomware, ces logiciels malveillants qui cryptent les données d’un support connecté jusqu’au paiement d’une rançon. Le site européen propose des conseils - valables pour un nombre limité de logiciels malveillants - afin de récupérer les données sans avoir à payer les cybercriminels.

Alerte sur les institutions financières

Au sujet de l’identité des victimes, Beazley maintient son alerte sur le secteur de la santé. Les violations de données sous la forme de divulgations non intentionnelles représentent 42 % de tous les incidents sur le secteur au premier semestre 2016, soit une forte hausse par rapport aux 30 % constatés en 2015. Un phénomène dû au grand volume d'informations échangées par les acteurs du secteur.

Mais l’assureur souligne également la forte vulnérabilité des institutions financières dont le chiffre d’affaires n’excède pas 35 M$. Sur l'année 2015, le piratage informatique et les attaques de logiciels malveillants constituaient 27 % des 128 violations de données d'institutions financières traitées par Beazley. Sur le premier semestre 2016, ce pourcentage subit une importante croissance en atteignant 43 % des 139 affaires traitées.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 15 juillet 2022

ÉDITION DU 15 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Deux fois plus de piratage par cryptage en 2016 (étude Beazley)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié