Pourquoi l’impact investing s’impose dans la gestion d’actifs

Pourquoi l’impact investing s’impose dans la gestion d’actifs

La protection de l’environnement et la réussite de la transition énergétique sont dans tous les esprits. Ces sujets s’invitent aussi au premier chef dans le monde de la finance. Tant les investisseurs institutionnels que les particuliers souhaitent dorénavant verdir leur épargne au nom de l’urgence de cet impératif. Les investissements à impact dans les infrastructures énergétiques répondent particulièrement à cette nouvelle donne.

Le succès des fonds socialement responsables n’est plus à démontrer. Les investisseurs tant particuliers qu’institutionnels se tournent de plus en plus volontiers vers ce type d’investissement avec la ferme volonté de mettre leur épargne au service de la planète. Les fonds d’investissement à impact répondent particulièrement à cette demande, surtout lorsqu’ils investissent dans les infrastructures.

Il existe une grande variété d'instruments permettant d'investir dans les infrastructures. Chacun d'entre eux présente des caractéristiques très différentes au regard des durées de détention, de la liquidité et des critères de performance.

Avant d'aborder la question de l'impact de l'investissement, il est important de souligner que si les fonds d'infrastructure offrent généralement la possibilité d’investir sur différents secteurs bien spécifiques, ils ne fournissent pas une véritable diversification du portefeuille et ne bénéficient pas toujours des avantages supposés de cette classe d'actifs, à savoir des rendements liés au monopole, une réglementation rassurante, la stabilité ou la croissance régulière des cash-flow et la protection contre l'inflation. Leurs principaux indices de référence ont sous-performé le S&P 500 à moyen et long terme tout en suivant les mêmes mouvements et la même volatilité du marché. La liquidité qu'ils offrent n'est une consolation que pour les investisseurs cherchant à se défaire d'un actif peu performant le plus rapidement possible et au moindre coût.

Des rendements élevés et responsables

Les véritables avantages de l'investissement dans les infrastructures -des rendements élevés corrigés du risque et une diversification par le biais d'actifs non corrélés – se traduisent mieux sur le marché privé, que ce soit dans un fonds ouvert ou fermé. Les contraintes de liquidité existent mais sont le prix à payer pour un investissement performant. La volatilité est moindre et les rendements absolus plus élevés.

Chez ThomasLloyd, nous croyons fermement aux investissements où notre argent fait la différence et nous sommes des investisseurs focalisés sur l’impact depuis longtemps, bien avant que le terme ne devienne à la mode. Le souhait de générer un impact social et/ou environnemental positif par le biais d'investissements est une caractéristique déterminante de la classe d'actifs. Il en va de même pour l'objectif de générer un retour financier sur capital. L'investissement à impact ne doit, toutefois pas être confondu avec la philanthropie ou les dons caritatifs et vise plutôt un rendement performant. Il est important de noter qu'il exige aussi une nouvelle façon de rendre compte aux investisseurs : en mettant en évidence les aspects socio-économiques et les impacts environnementaux d'une manière rigoureuse, qui va bien au-delà du traditionnel reporting financier. Surtout, l’investissement à impact dans les infrastructures est un excellent moyen de coller aux objectifs de développement durable des Nations Unies et de relever les défis du monde post-COVID.

Dans ce contexte, il est intéressant de noter que ces investissements répondent parfaitement aux nouvelles attentes des investisseurs. Et ce, de plusieurs manières. Les investisseurs exigent, à juste titre, toujours plus de ceux à qui ils confient leurs économies et leurs investissements. Ils veulent que leur argent soit investi là où il crée une différence positive et mesurable, loin des industries, des technologies et des secteurs qui contribuent au réchauffement de la planète ; des mauvais résultats en matière de santé, des inégalités de revenus ou des restrictions en matière de libertés. Dans ce cas, ils peuvent tendre vers cet objectif en investissant dans des produits ESG, mais ceux-ci sont souvent basés sur une stratégie d’exclusion plutôt que sur des résultats positifs. Il s'agit là du dernier investissement à la mode, mais il est miné par des incohérences. Nous avons du mal à voir comment l'investissement dans l'extraction de combustibles fossiles ou la combustion pour la production de moteurs automobiles peut être justifiée dans un fonds ESG. L’investissement à impact social et responsable met beaucoup plus l'accent sur l’obtention de résultats positifs tant pour l'investisseur que pour l'entreprise détenue, soit un paradigme mutuellement bénéfique.

Des actifs rééls à impact positif

Nous allons plus loin dans cette optique en développant et en construisant activement de véritables actifs d'infrastructure. Pour un investisseur particulier, l'achat d'actions cotées en Bourse ne fait que modifier la propriété des entreprises existantes ; souvent de façon infime et marginale. Il n’apporte pas de nouveaux fonds à la société et ne lui confère aucun contrôle ou influence. La création de nouveaux actifs, en revanche, engendre de nouveaux emplois et un nouvel espoir pour les communautés dans lesquelles nous opérons. Les emplois que nous créons, les impôts que nous payons et les projets sociaux qu'ils financent à leur tour sont ce qui crée un réel impact positif.

Reste à savoir si ces fonds d'investissement socialement responsable et à impact sont vraiment plus performants que les fonds traditionnels. Nous pensons, pour notre part, qu'il n'y a pas de conflit entre bien faire et faire bien et qu'il n'y a pas besoin de compromis entre la performance et l'impact positif. L'accent mis sur la gouvernance et la conformité réglementaire dans les domaines sociaux et environnementaux, ainsi que l'obligation de démontrer l'impact positif de ses actions sont des outils puissants pour aider à identifier les entreprises et les stratégies les mieux adaptées aux ambitions des investisseurs. Les gagnants de demain commencent par faire le bien aujourd'hui et ceux qui contribuent à un changement positif seront les mieux placés pour tirer profit de ces choix.

Nick Parsons, Managing Director, Head of Research & ESG

ThomasLloyd

Fondé en 2003, ThomasLloyd est une entreprise d’investissement et de conseil qui compte aujourd’hui parmi les leaders mondiaux de l’investissement équitable et durable et des financements en faveur du climat. L’entreprise siège à Zurich et administre actuellement, par le biais de plus de 250 collaborateurs répartis sur 17 sites en Amérique du Nord Europe et en Asie, plus de 4,1 milliards de dollars pour le compte de plus de 60 000 investisseurs privés et institutionnels

Contenu proposé par ThomasLloyd

Emploi

MNCAP

Responsable Contrôle interne et fonction clé gestion des risques H/F en CDI

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pourquoi l’impact investing s’impose dans la gestion d’actifs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié