Typhon Haiyan : un phénomène jamais enregistré par les réassureurs

Typhon Haiyan : un phénomène jamais enregistré par les réassureurs
Il est pour l'heure impossible d'évaluer un chiffrage des dommages liés au typhon Haiyan, qui s'est abattu sur les Philippines le 8 novembre.

Si le premier bilan de 10 000 morts ne laisse plus aucun doute sur l'ampleur de la tragédie humaine qui s'est abattue le 8 novembre sur les Philippines au passage du typhon Haiyan, un bilan chiffré des dommages, et notamment des dommages assurés, est pour l’heure prématuré. Alors que le taux des dommages assurés est estimé entre 10 et 15% par les observateurs, Swiss Re vient toutefois d'établir un premier état des lieux économiques.

Typhon le plus dévastateur

En préambule, le deuxième réassureur mondial souligne qu'il est difficile de concevoir des constructions capables de résister à un typhon de la force de Haiyan, le plus puissant et le plus dévastateur qui n'ait jamais été enregistré, d'une force de 170 nœuds. Comme le note Swiss Re, qui relève les typhons depuis la deuxième guerre mondiale, les quatre autres typhons les plus meurtriers atteignaient 140 noeuds (Betty en 1987, Joan en 1970, Louise en 1964 et Gilda en 1959). Haiyan se classe donc parmi les typhons de catégorie 5, dont les vents sont supérieurs à 250 km/h.

Simulations sur manille    

Par chance, note le réassureur, la trajectoire d'Haiyan n'a pas atteint Manille, l'une des zones urbaines les plus exposées d'Asie et du monde en termes de risques cat'nat. Le passage d'un typhon sur cette ville de 21 millions d'habitants répartis sur 2 900 km², la siturait, selon les modélisations, au premier rang mondial en termes d'impact économique calculé en jours de travail perdus rapportés à l'économie nationale. Cette projection placerait Haiyan devant Sandy, qui s'était abattu fin 2012 sur la côte Est des Etats-unis, provoquant 50 Md$ de dommages, dont 50 % assurés, et causant une chute de 1% du PIB américain.

Renouveau d’activité

De son côté, Munich Re établit, dans une étude sur huit pays asiatiques (Japon, Corée du Sud, Chine, Taiwan, Vietnam, Thailande, Indonésie et Philippines), le retour d'un cycle de typhons. «La survenance de typhons est influencée par une variation climatique périodique avec des phases de trente ans. Au cours des dix dernières années, l'activité en typhons se situait en dessous de la moyenne ancienne. Si l'on poursuit les cycles relevés jusqu'à présent, nous obtenons, pour les prochaines années, une phase avec une forte activité de typhons», expose Peter Höppe, directeur du département de recherches en géorisques chez Munich Re.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Typhon Haiyan : un phénomène jamais enregistré par les réassureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié