[DOSSIER] Intempéries 2013 : les dommages s'accumulent 5/10

Intempéries : assureurs et assisteurs inondés d'appels

Intempéries : assureurs et assisteurs inondés d'appels
La tornade du 19 juin a détruit des habitations en Côte d'Or.

Si les inondations du sud-ouest de la France occasionnent des pertes chez de nombreux exploitants et particuliers, la conjonction d’événements climatiques en marche depuis le début de la semaine paralyse de plus en plus l'ensemble du territoire français. Orages, grêle, inondations et, depuis hier, mini-tornade en Côte d'Or balayent le pays d'est en ouest et causent, notamment, la perte de vignobles du Vouvray (près de Tours) et la destruction de nombreuses autos et habitations. Il est pour l’heure impossible d’établir les estimations définitives en termes d'indemnisations, qui s’annoncent massives.

La Maif met en place une cellule de crise

Les assureurs reçoivent, depuis trois jours, un nombre d’appels croissants. La Maif a, dès lundi, mis en place une cellule de crise Pégase, avec un numéro spécial dédié aux intempéries. Sur les journées de lundi, mardi et mercredi, 5 286 dossiers ont été ouverts - concernant notamment les orages et la grêle qui affectent particulièrement la façade ouest du pays -, dont, notamment, 1 421 en Indre-et-Loire (région de Tours), 869 dans les Deux-Sèvres et 456 en Vendée. Isabelle Braud, responsable de la cellule de crise Pégase, estime que les appels issus d’Ile-de-France devraient s’amplifier dans les prochains jours, vu les récents orages, et sachant que ce jeudi 20 juin, le nombre d’appels provenant de cette région s’élevait au chiffre record de 2 500 à 14h00.

10 000 dossiers en trois jours

La Macif, quant à elle, a ouvert 10 000 dossiers depuis lundi dernier, concernant principalement les chutes de grêle, dont 60% en auto et 40% en habitation. Floréal Sanchez, chargé de mission à la direction départementale du pôle IARD de la Macif précise : « Ces chiffres sont à prendre avec précaution, mais selon nos premières estimations, le montant de ces 10 000 dossiers dus à la grêle devrait s’élever entre 13 et 15 millions d’euros. » Un montant qui devra sans doute être révisé à la hausse une fois les déclarations concernant les inondations faites. Les dégâts causés par ces dernières mettent en effet plus de temps à être déclarés - d'ici deux ou trois jours, les appels devraient être massifs -  les assurés qui en sont victimes ayant pour priorité de nettoyer avant de contacter les assureurs.

Les chiffres de l'assistance explosent

Côté assistance, le bilan est lourd également depuis le début de la semaine. Francis Mathieu, directeur de l’assistance de l’IMA, fait état d’une augmentation du nombre d’appels de 30 à 40% et du nombre de dossiers ouverts de 15% par rapport aux normales à cette période. « Lundi, nous avons effectué 400 dépannages-remorquages de plus que la normale, qui s’établit à 4000 », indique-t-il. Frédéric Chevalier, directeur de la filiale de Mutuelles Inter Assistance, Intermutuelle Habitat (IMH), explique que, dans le département des Deux-Sèvres, le nombre de dossiers a explosé, la variation par rapport aux normales s’élevant à 7 000%. La typologie des dommages enregistrés concerne surtout les infiltrations d’eau (1300 dossiers en trois jours).

Le bilan s’alourdit de jour en jour, les estimations liées aux inondations demeurant la grande inconnue pour l’instant.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché public de prestation de services en assurances.

Ville de St Mandé

21 juillet

94 - ST MANDE

Prestations de services d'enrichissement de portefeuilles d'investissements pour le...

FGA Fonds de Garantie des Assurances

21 juillet

94 - VINCENNES

Marché de service relatif à la prestation d'assurance..

Ville de St Dié des Vosges

21 juillet

88 - ST DIE DES VOSGES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Intempéries : assureurs et assisteurs inondés d'appels

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié