La gestion des risques, principal challenge pour les assureurs ?

La gestion des risques, principal challenge pour les assureurs ?

Les cordonniers seraient-ils décidément toujours les plus mal chaussés ? Selon une étude réalisée par The Economist Intelligence Unit (EIU) pour le compte de State Street auprès de 307 dirigeants du secteur mondial de l’assurance (36% en Asie Pacifique, 26% aux Amériques, et 38% en Europe – Moyen-Orient – Afrique), la gestion des risques ressort comme le principal challenge des assureurs. Le défi n'est pas neutre, notamment pour les assureurs européens, qui, dès le 1er janvier 2014, vont devoir commencer à se plier au pilier 2 de Solvabilité 2, précisément axé sur le système de gouvernance et de gestion des risques.

La gestion des risques en tête de liste

Interrogés sur les cinq domaines dans lesquels leur compagnie était susceptible de rencontrer des difficultés – gérer les risques, respecter les exigences réglementaires ou en matière de conformité, diffuser l’innovation au sein de leur organisation, trouver de nouvelles sources de valeur, optimiser l’efficacité de la stratégie opérationnelle –, les dirigeants ont ainsi placé la gestion des risques en tête de liste. Au total, 29% d’entre eux y voient une source de difficulté.

On pourrait arguer que, symétriquement, 71% des dirigeants, dont 37% sont neutres sur le sujet, déclarent ne pas éprouver de difficulté particulière en la matière. Or, l’étude pointe deux zones d’inconfort relatif chez ces mêmes dirigeants : l’amélioration de l’évaluation et de la tarification des risques (gros challenge pour 35% des sondés) et le calibrage adéquat des provisions et de la liquidité (gros challenge pour 21%). Seules 11% des personnes interrogées se déclarent  totalement détendues sur le premier point, et 20% sur le second.

En outre, pour plus du quart des dirigeants de la zone Europe – Moyen-orient – Afrique, recruter des gestionnaires de risques compétents et qualifiés se révèle compliqué, alors que la proportion n’est que de 16% aux Etats-Unis.

Cession de lignes d'activité

Autre enseignement intéressant de l’étude : qui dit meilleure gestion des risques dit évolution du profil des assureurs. Ainsi, 29% des sondés disent que leur entreprise a été contrainte de céder des lignes d’activité depuis le début de la crise financière, du fait de l’anticipation des nouvelles exigences de fonds propres et de problématiques de gestion des risques. La proportion monte même à 39% dans la zone Europe - Moyen-Orient - Afrique.

State Street est un prestataire de services financiers pour les investisseurs institutionnels. Plus d'information sur l'étude dans le data center de l'Argus de l'assurance.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Assurances Mutuelles de Picardie

RESPONSABLE POLE SINISTRES H/F

Postuler

CEA Assurances

Chargé de développement H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La gestion des risques, principal challenge pour les assureurs ?

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié