Le cyber-risque entre dans le top 10 des risques mondiaux (Aon)

Le cyber-risque entre dans le top 10 des risques mondiaux (Aon)
Robert Leblanc, PDG d'Aon France, a pointé l'impératif de communication entre les dirigeants et les risk managers.

Les deux enseignements principaux de cette étude, réalisée par Aon Risk Solutions tous les deux ans, sont l’arrivée du cyber-risque dans le top 10 du baromètre des risques mondiaux et le passage du préjudice à la réputation et à l’image de marque de la 4e à la 1ère préoccupation mondiale. Cette étude est réalisée tous les deux ans.

Le trio de tête des risques majeurs reflète la situation économique actuelle avec les changements réglementaires/législatifs en troisième position, le ralentissement économique/atonie de la reprise en seconde et, en première position, le préjudice à la réputation/image de marque. Mais les équipes d’Aon Risk Solutions ont également mis en lumière l’irruption à la 9e place du cyber-risque, soit les délits informatiques, le piratage, la menace des virus et des codes malveillants. Le cyber était déjà entré dans le top 5 des inquiétudes des risk-managers d'Allianz en janvier 2015 mais la particularité de cette nouvelle étude, réalisée par Aon Risk Solutions, est d'interroger un panel large incluant les dirigeants, les directeurs financiers et les risk-managers (1 400 participants).

 

Interconnectivité des risques

 

« Les informations fournies dans le cadre de cette enquête nous aident à comprendre comment les risques évoluent en fonction de l’environnement mondial, a commenté Robert Leblanc, PDG d’Aon France. Il n’est pas surprenant de voir le cyber-risque faire son entrée dans le top 10. Parallèlement, monte une inquiétude grandissante quant à la réputation des entreprises. Ces deux problématiques sont un excellent exemple de l’interconnectivité des risques. »

Autre changement majeur de ce classement: les dommages aux biens sont également réapparus dans la liste des dix plus grands risques au niveau mondial pour la première fois depuis 2007, alors qu'ils étaient classés en 17e position en 2013. C’est dans les secteurs de l’hôtellerie et de l’accueil, des transports non-aériens et de l’immobilier que ce risque a été considéré comme étant le plus élevé.

Enfin, l'incapacité à innover/répondre aux besoins des clients est toujours à la 6e place et devrait se hisser à la 4e place en 2018 (l'étude comprend un classement de prospective). Les participants à l’enquête du secteur technologique ont indiqué qu’il s’agissait du risque le plus important pesant sur leur activité. La gravité de la menace liée au risque d’intensification de la concurrence, qui devrait arriver en tête des risques dans trois ans, sonne l’alerte pour les assureurs.

 

Différences de perception

 

Au-delà des enseignements du classement, le PDG d’Aon France est interpellé pas les différences de perception entre les dirigeants (PDG et directeurs financiers) et les risk managers qui composent ce panel de 1 400 interlocuteurs. Généralement, ce sont les risques économiques et financiers, notamment les risques liés aux prix des matières premières, au ralentissement économique et aux défaillances techniques que les dirigeants considèrent comme étant les plus préjudiciables.  Les risk managers se concentrent, quant à eux, sur les risques liés à la responsabilité tels que les cyber-risques, les dommages aux biens et la responsabilité civile. « La diversité de ces points de vue indique qu’il est impératif que les instances dirigeantes communiquent régulièrement avec les risk managers pour évaluer et réduire de manière efficace l’exposition au risque de la société », a précisé Robert Leblanc.

 

Les 10 risques majeurs 2015

1. Préjudice à la réputation/image de marque

2. Ralentissement économique/atonie de la reprise

3. Changements réglementaires/législatifs

4. Intensification de la concurrence

5. Incapacité à attirer ou retenir les meilleurs talents

6. Incapacité à innover/répondre aux besoins des clients

7. Pertes d’exploitation

8. Responsabilité civile

9. Cyber-risque (délits informatiques/piratage/virus/codes malveillants)

10. Dommages aux biens

 

Les 10 risques majeurs 2013

1. Ralentissement économique/atonie de la reprise

2. Changements réglementaires/législatifs

3. Intensification de la concurrence

4. Préjudice à la réputation/image de marque

5. Incapacité à attirer ou retenir les meilleurs talents

6. Incapacité à innover/répondre aux besoins des clients

7. Interruption des activités

8. Risques liés aux prix des matières premières

9. Risque de trésorerie / liquidité

10. Incertitudes/risques politiques

Emploi

LVS EXPERTISE

Un Assistant Expert H/F

Postuler

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et livraison de chèques ou cartes cadeaux destinés à être distribués aux...

MINDEF/EMA/DCSCA/PFAF SE BCRM de Toulon

14 octobre

83 - TOULON

Fourniture en crédit-bail de 2 bus interurbains.

Ville de La Plagne Tarentaise

14 octobre

73 - AIME

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le cyber-risque entre dans le top 10 des risques mondiaux (Aon)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié