Changer le regard sur le vieillissement, anticiper et mobiliser toutes les solutions pour relever les défis de l’avancée en âge : des enjeux fondamentaux pour « bien vieillir » à l’horizon 2025…

Changer le regard sur le vieillissement, anticiper et mobiliser toutes les solutions pour relever les défis de l’avancée en âge : des enjeux fondamentaux pour « bien vieillir » à l’horizon 2025…
De gauche à droite : Caroline Bruzac (Generali France), François Miquet-Marty (ViaVoice) et Benjamin Ostrowska (Europ Assistance)

Face à une préoccupation majeure relevée par le baromètre France 2025 publié par Generali en mai 2022, en partenariat avec l’institut ViaVoice et Radio Classique, plusieurs experts ont été réunis pour débattre des enjeux du vieillissement et des solutions et conseils pour mieux vivre l’avancée en âge : la psychologue et auteure Marie de Hennezel, Sibylle Le Maire, créatrice du Club Landoy, Caroline Bruzac (Generali France) et Benjamin Ostrowska (Europ Assistance). Avec au cœur du débat un enjeu essentiel : changer de regard sur le vieillissement.

L’avancée en âge et le vieillissement, sujets d’inquiétude et d’angoisse pour une majorité de Français 

C’est un des enseignements majeurs de la 5e édition du baromètre France 2025 Generali – ViaVoice – Radio Classique : alors que le vieillissement de la population française se poursuit, et que les personnes âgées de plus de 60 ans représenteront d’ici 2040 un tiers de notre population, les thématiques du vieillissement ‒ notamment la retraite, la santé, la dépendance ‒ représentent à la fois des sujets de préoccupation importants pour une majorité des Français (77 %) et, surtout, des sujets d’inquiétude.

Ainsi, 37 % de nos compatriotes disent ressentir « de l’inquiétude » et 33 % « de la résignation » face au vieillissement. Et ils sont 25 % seulement à se déclarer sereins face aux défis de l’avancée en âge.

Plus inquiétant, 59 % des Français avouent être « peu » ou « pas du tout informés » sur ces sujets (retraite, santé, dépendance…) et près d’un sur deux est convaincu qu’à l’avenir, on vivra plus longtemps, mais en moins bonne santé et avec une moins bonne qualité de vie que par le passé… Une véritable révolution puisque, pour la première fois, allongement de la vie ne rime plus nécessairement dans l’imaginaire des Français avec une quelconque amélioration, mais avec un avenir incertain et une dégradation des conditions de vie.

Des imaginaires marqués par les diktats du « jeunisme », la peur de vieillir et la difficulté à penser positivement l’avancée en âge

Autre enseignement du baromètre France 2025 mis en avant par François Miquet-Marty, Président de ViaVoice et du Global Center for the Future : « bien vieillir », pour une large fraction de nos concitoyens, serait associé à des représentations plutôt paradoxales. Pour une majorité de Français, il s’agirait en effet d’avancer en âge, en conservant si possible ad vitam le même mode de vie, sans éprouver aucun des inconvénients du vieillissement. Vieillir en restant jeune et en bonne santé, en somme.

Une vision sans doute dictée par les effets du « jeunisme » et la peur de vieillir, mais dont se désole Marie de Hennezel, psychologue-clinicienne et auteure de plusieurs ouvrages sur la vieillesse. Tout en appelant les seniors à « s’emparer de leur avancée en âge » et à conserver par tout moyen leur estime de soi, à rester « désirants » et à donner du sens à leur quotidien (quatre facteurs clés de longévité et de maintien en bonne santé), l’auteure appelle aussi à pousser de nouveaux imaginaires autour de la vieillesse. Ainsi, rappelle-t-elle, « si le corps décline avec l’âge, un des paradoxes du vieillissement est que la pensée croît. Et il peut y avoir une véritable éclosion spirituelle dans la vieillesse, quand on apprend notamment des choses nouvelles ».

À cet égard, « bien vieillir » peut être appréhendé à la fois comme une « inconnue » et une « grâce » selon Marie de Hennezel, à condition de savoir accepter la perspective de sa propre finitude et de « prendre sa vieillesse en main ». Cela passe notamment, pour chacun, par une meilleure anticipation des conséquences de l’avancée en âge et par la recherche de solutions permettant de vivre plus sereinement celle-ci, en allégeant chaque fois que cela est possible la « charge mentale » pesant sur les proches aidants.

Favoriser l’emploi des seniors et leur bien-être : un enjeu croisant pour les entreprises face à la révolution démographique en cours

Fondatrice du Club Landoy, cercle de réflexion dédié à la transition démographique, Sibylle Le Maire voit dans le vieillissement de la population française un « défi collectif majeur, inédit et largement sous-estimé » par la plupart des parties prenantes, à commencer par les pouvoirs publics.

Rappelant qu’un Français sur deux sera âgé de plus de 50 ans dans moins de 10 ans, la directrice exécutive du groupe Bayard s’étonne de la faible prise de conscience de nos concitoyens sur le sujet : « un retournement démographique est en marche dans notre pays, et nous regardons ailleurs ».

C’est justement pour éveiller les consciences à cet enjeu, et pour œuvrer concrètement en faveur de l’emploi durable des seniors, facteur d’inclusion et de transition plus sereine entre vie active et retraite, que le Club Landoy a signé début mars 2022 avec 32 de ses partenaires (dont Generali) le « 1er acte d’engagement inter-entreprises en faveur des salariés de plus de 50 ans ».

Placé sous le Haut Patronage du Secrétariat d’État chargé de l’Économie sociale, solidaire et responsable, cet acte inédit se décline en 10 engagements clés autour du Recrutement, de la Formation, du Maintien dans l’emploi, de l’Accompagnement des évolutions de carrière et du Bien-être au travail des seniors, mais également autour du Départ à la retraite et de la Sensibilisation aux stéréotypes liés à l’âge.

Offrir des services répondant aux besoins des seniors et de leurs proches et aidants : une raison d’être de Generali

Au-delà de son engagement en faveur de l’emploi des seniors, Generali France apporte par ailleurs des réponses concrètes aux besoins de ses clients à chacune des grandes étapes de leur vie. Cela vaut évidemment pour la préparation du passage à la retraite, autant que pour leur accompagnement pour la suite, quels que soient leur état de santé, leur revenu ou leur degré d’autonomie…

Ainsi que le rappelle Caroline Bruzac, directrice en charge des solutions d’assurance pour les particuliers au sein de Generali, la vocation de Generali est d’accompagner ses clients tout au long de leur vie, en véritable partenaire capable de répondre à l’évolution de leurs besoins.

À cet égard, Generali France accompagne l’avancée en âge depuis des décennies, en proposant des solutions d’épargne, de retraite ou de santé dédiées. Orthodontie ou couverture maternité ne sont pas proposées, les contrats d’assurance pour les seniors se concentrent sur leurs besoins spécifiques : financer le cas échéant leur perte d’autonomie, couvrir leurs accidents de la vie voire financer et organiser leurs obsèques pour ne pas en faire peser le poids sur leurs proches.

Un bouquet de services à déployer

Et pour aller plus loin, « nous avons la volonté de développer un bouquet complet de services à destination des seniors et leurs proches aidants grâce aux partenariats efficaces noués parfois depuis des années avec des acteurs majeurs du secteur médico-social, de l’assistance et de l’aide à domicile », précise Caroline Bruzac.

À titre d’exemple, Benjamin Ostrowska, Directeur télé-assistance et retail chez Europ Assistance, cite ainsi les services d'aide à domicile déployés en France par les quelques 1 700 salariés de PRO-SENIORS (ménage, aide à la toilette, à la préparation des repas...) permettant aux personnes âgées qui le souhaitent de demeurer le plus longtemps possible à leur domicile… soulageant d’autant les proches parents et autres aidants de cette charge parfois lourde.

Capable de répondre 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux demandes les plus diverses et parfois les plus urgentes de leur clientèle senior, les services de télé-assistance proposé par Europ Assistance, en partenariat avec Generali, constitue un autre exemple de l’accompagnement de proximité qu’est capable d’apporter la compagnie à ses clients. Le centre opérationnel de téléassistance répond chaque mois à plus de 70 000 appels de personnes en détresse. « Notre travail, c’est de rassurer et d’accompagner les seniors. Nos solutions peuvent aider aussi à alléger la charge mentale des aidants. Pour préserver son autonomie et bien vieillir à domicile, on a besoin parfois d’un peu d’aide et il y a des solutions sur ces sujets », commente ainsi Benjamin Ostrowska.

Au-delà des services déjà inclus dans les contrats, l'offre de services seniors de Generali est disponible depuis mai 2022, dans ce même objectif d’accompagner les seniors (et leurs proches aidants) à chaque grande étape de l’avancée en âge.

Contenu proposé par Generali

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Construction d'un groupe scolaire ZAC de la Capelette (10e)

SOLEAM Société Locale d'Equipement et d'Aménagement de l'Aire Métropolitaine

07 avril

13 - Marseille

Assurance complémentaire de frais de santé pour le personnel actif et les anciens s...

Grand Port Maritime de la Guadeloupe

07 mars

971 - POINTE A PITRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Changer le regard sur le vieillissement, anticiper et mobiliser toutes les solutions pour relever les défis de l’avancée en âge : des enjeux fondamentaux pour « bien vieillir » à l’horizon 2025…

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié