Crédit Agricole-Crédit Lyonnais : pas de distorsion de concurrence dans l'assurance

Les autorités de la concurrence ont donné leur feu vert au rapprochement des activités non bancaires des deux établissements.
Premier obstacle franchi dans la fusion du Crédit Agricole avec le Crédit Lyonnais. La Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF), a approuvé mardi, le rapprochement des activités non bancaires (assurance, participations industrielles, gestion d'actifs immobiliers, location de coffres-forts) des deux établissements. A noter que l'assurance représente une activité essentielle de la future entité. Selon le classement annuel de L'Argus de l'assurance (6 décembre 2002, page 31), Predica (filiale du Crédit Agricole) est le troisième assureur vie français pour un chiffre d'affaires de 9 283 M€ en 2002, tandis que l'Union des assurances fédérales (filiale du Crédit Lyonnais) figure en neuvième position pour 3 523 M€ de CA direct vie. A l'issue de la fusion, Crédit Agricole-Crédit Lyonnais accèderont à la deuxième place dans l'Hexagone, devant Axa. Prochaine étape, et non des moindres, le Comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissements (CECEI) doit rendre son avis sur le regroupement des activités bancaires des deux fiancés.

Gérald Bouchez

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 juin 2021

ÉDITION DU 25 juin 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

CONSEILLER CLIENTELE PARTICULIER - TPE H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Comptable Technique Réassurance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de service d'assurance Dommages ouvrage " Champignonnière zone de Combe ...

Communauté d'agglomération du Puy en Velay

22 juin

43 - CHASPUZAC

Assurances

Fondation Nationale des Sciences Politiques - FNSP

22 juin

75 - FNSP

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Crédit Agricole-Crédit Lyonnais : pas de distorsion de concurrence dans l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié