L'Europe agite la carotte et le bâton

L'Europe agite la carotte et le bâton
L'Europe agite la carotte et le bâton
L'Europe agite la carotte et le bâton
Les Etats européens entendent intervenir dans la gestion des sociétés sauvées de la déroute financière. Photo : Pierre Mariani nouvel administrateur délégué de Dexia

Réunis à Luxembourg, les ministres des Finances des 27 pays de l'Union européenne ont réaffirmé leur volonté de préserver les institutions financières les plus importantes, en procédant si nécessaire à des recapitalisations. Devant l'Assemblée nationale, François Fillon a ainsi déclaré que le gouvernement entendait « garantir complètement la continuité du système bancaire français », alors qu'à Londres, la possibilité d'une recapitalisation des principales banques était fortement évoquée. Mais dans leur déclaration commune, les ministres des Finances européens ont bien précisé qu'ils n'entendaient pas se comporter comme des actionnaires dormants, afin notamment de « faire attention à l'argent des contribuables ».

Les gouvernements doivent ainsi « être en mesure de modifier le management » de l'entreprise. Ce qui vient de sa passer pour Dexia avec la nomination à sa tête de l'ex Premier ministre belge, Jean-Luc Dehaene, et de Pierre Mariani, en provenance de BNP Paribas. Et les 27 de prévenir également que les dirigeants des sociétés aidées ne pourront prétendre à des parachutes dorés. Enfin, les ministres estiment que les actionnaires existants des organismes financiers ne pourront prétendre à des compensations.

François Limoge

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L'Europe agite la carotte et le bâton

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié