Les anesthésistes se mobilisent

Au cours d'une conférence de presse, jeudi 19 septembre, les anesthésistes ont alerté le gouvernement.
Depuis la loi du 4 mars  2002 sur le droit des malades, les assureurs ont fortement augmenté leurs primes quand ils ne sont pas tout simplement retirés du marché. Une situation que le syndicat national des anésthésistes réanimateurs de France (Snarf) juge alarmante. Au cours d'une conférence de presse, jeudi 19 septembre, le Snarf a demandé au gouvernement de réunir compagnies d'assurance et médecins pour trouver une "solution très rapide" au désengagement des assureurs du secteur médical. "Si aucune solution n'est trouvée rapidement, ce sont plus de la moitié des anesthésistes-réanimateurs libéraux qui seront contraints de cesser d'exercer, faute d'assurance", prévient Jean-Marc Dumeix, le président du Snarf
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 21 février 2020

ÉDITION DU 21 février 2020 Je consulte

Emploi

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurants.

RESAH - Réseau des Acheteurs Hospitaliers

22 février

75 - GIP RESAH

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les anesthésistes se mobilisent

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié