Période de 1914 à 1918


> 1914. Conseils de « L?Argus » à un assuré français du Janus, compagnie vie allemande qui cesse ses activités en France et lui demande d?aller voir ailleurs : «Il peut obéir, cela le préparera à l?obéissance plus complète aux volontés germaniques, si le jour doit venir où nous subirons le caporalisme allemand. » Il peut aussi refuser de quitter la société et lui écrire : «Si un jour vos uhlans et nos pioupious se rencontrent, il me plaît de voir comment vous, compagnie allemande, tiendrez vos engagements envers vos assurés français. »
> 1915. Le moratoire décrété par le Gouvernement pour la durée de la guerre suspend les clauses de déchéance des contrats d?assurance. Mais il faut sans cesse rappeler que seuls les assurés mobilisés peuvent ne pas régler leurs primes. Les autres, au lieu de profiter de l?occasion, feront bien de suivre l?adage : «Quiconque peut payer doit payer ».
> 1915. La profession demande aux agents de soutenir l?emprunt national 5 % : «Notre corporation est toujours en tête là où il y a une initiative généreuse à prendre. » D?autant que les agents, dont le rôle se limite à solliciter la clientèle, percevront une commission de 6 % sur les rentes ou de 0,3 % sur le capital souscrit.
> 1916 . La guerre révèle la mainmise de l?Allemagne sur l?économie mondiale : infiltration de ses produits, densité de son réseau commercial. Si les compagnies ont tout fait « pour soustraire l?assurable français aux tentacules de la pieuvre teutonne », il n?empêche que nombre d?officiers français s?assuraient à la Victoria de Berlin! En cause : le snobisme d?avant 1914 (on dénigrait tout ce qui était français) et les méthodes aguicheuses de la Victoria.
> 1916. La réassurance met-elle en danger la Défense nationale ? Une compagnie réassurée fournit au réassureur des renseignements que l?ennemi peut saisir par l?intermédiaire de réassureurs neutres. Mais le contrôle de l?État ne mettra-t-il pas « des bâtons dans les roues à l?expansion française à l?étranger »? D?ailleurs, les Allemands ont en France des espions bien plus efficaces que les réassureurs.
SOMMAIRE DES PERIODES
> 1877-1886
> 1896-1904
> 1914-1918
> 1925-1931
> 1939-1945
> 1954-1961
> 1968-1973
> 1980-1985
> 1887-1895
> 1905-1913
> 1919-1924
> 1932-1938
> 1946-1953
> 1962-1967
> 1974-1979
> 1986-2002

ET AUSSI

1915 Le personnel de la compagnie d ?assurances La Mannheim espionnait en France au profit de l ?Allemagne.

1916 Selon les courtiers anglais, il y a 50 %de chances que la guerre finisse cette année.

1917 Le torpillage d ?un navire est un fait de guerre,donc non indemnisable. En Italie, les prisonniers de guerre affectés à des travaux publics sont assurés contre les accidents du travail.

PENDANT CE TEMPS-LA

1914 Le 3 août,l ?Allemagne déclare la guerre à la France.

1916 Entre février et décembre, bataille de Verdun, la plus sanglante de la Grande Guerre.

1917 La révolution d ?Octobre
menée par les Bolchéviques menace de ruine 1,6 million de détenteurs français d ? emprunts russes.

1918 Signature de l ?armistice
le 11 novembre à Compiègne (Oise). La grippe espagnole cause autant de morts dans le monde que la Grande Guerre (plus de 7 millions).


Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance du personnel affilié à la CNRACL.

SICTOM de la Région Montluçonnaise

19 avril

03 - DOMERAT

Prestations d'assurance (DO et TRC) pour la construction d'un conservatoire de théâ...

Ville de Montigny le Bretonneux

19 avril

78 - Montigny-le-Bretonneux

Marché de service d'assurance risques statutaires.

Ville de Cogolin

19 avril

83 - COGOLIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Période de 1914 à 1918

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié