Sniiram, ouvre toi...

Sniiram, ouvre toi...
Sniiram, ouvre toi...
Sniiram, ouvre toi...
Les fédérations d'assureurs complémentaires sont sur le point d'obtenir l'accès aux données anonymes et agrégées de remboursement de l'assurance maladie. Photo : Christian Babusiaux, président de l'Institut des données de santé

La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) et le Centre technique des institutions de prévoyance (Ctip) devront attendre encore un peu de temps avant d'avoir accès au Sniiram, vaste entrepôt qui recueille toutes les données de remboursement des régimes d'assurance maladie. A cause d'une malencontreuse coquille, l'arrêté publié au Journal officiel du 28 octobre dernier ouvre l'accès du Sniiram à l'Unocam, l'Union des complémentaires santé (qui le possède déjà), et non à ses membres comme prévu. Un rectificatif doit prochainement être publié.

Cet accès des fédérations se fera par l'intermédiaire de l'Institut des données de santé (IDS), créé par la loi de 2004 pour justement favoriser l'exploitation de cette base unique au monde, qui n'est véritablement opérationnel que depuis 2006. Les requêtes sur le Sniiram, fortement encadrées par la Cnil, ne permettent de recueillir que des données collectives et anonymes, qui datent de moins de trois ans. L'IDS a prévu d'engager une réflexion concernant l'accès au Sniiram, des membres des fédérations, à savoir les sociétés d'assurance, les mutuelles et les institutions de prévoyance.

François Limoge

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance juridique.

SEM SIPEnR

26 juin

75 - SEM SIPENR

Prestation de services d'assurances.

CHI Emile Durkheim

26 juin

88 - EPINAL

Souscription de différents contrats d'assurance.

La Roche sur Yon Agglomération

26 juin

85 - LA ROCHE SUR YON AGGLOMERATION

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Sniiram, ouvre toi...

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié