[DOSSIER] Les propositions des candidats sur l'assurance 16/23

Accès aux soins : la Mutualité française interpelle la classe politique

Accès aux soins : la Mutualité française interpelle la classe politique

Dans la perspective des élections présidentielle et législatives, la Mutualité française interpelle les candidats et futurs gouvernants pour leur demander de s'engager sur trois objectifs qui constituent « des leviers pour améliorer l’accès de chacun d’entre nous à des soins de qualité ». La FNMF cite en premier lieu le renforcement du rôle du médecin traitant, « pour lui donner les moyens d’assurer pleinement son rôle pivot dans le parcours de soins ». Elle appelle aussi à la réduction des reste à charge des patients, « première cause de renoncement aux soins ». Enfin, la Mutualité demande à nouveau l’instauration d’un droit à la complémentaire santé, répondant à des critères de solidarité, de qualité et d'accessibilité financière, à tous les âges de la vie.

20 propositions

Pour atteindre ces objectifs, la FNMF avance une vingtaine de propositions, dont notamment la dispense totale de l'avance de frais pour les soins dispensés par le médecin traitant, la régulation des dépassements d'honoraires et l’amélioration de la prise en charge des soins optiques, dentaires et d'audioprothèse, ansi que le maintien de la mutuelle en cas de perte d’emploi, de séparation ou de départ en retraite, en instaurant plus de mutualisation entre les contrats d’entreprise et les contrats individuels.

Dans ce dossier

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Accès aux soins : la Mutualité française interpelle la classe politique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié