Accouchement difficile pour l'organisme collecteur

Si Opcabaia existe bien d'un point de vue institutionnel, la fusion entre les organismes collecteurs de la banque et de l'assurance n'est pas encore totalement effective.

Le 1er janvier 2012, Opcabaia est devenu officiellement l'organisme paritaire collecteur agréé des fonds de la formation professionnelle pour les banques, les sociétés et mutuelles d'assurances, les agents généraux d'assurances et les sociétés d'assistance. Près d'un an après, où en est ce mariage de raison, voulu par la loi du 24 novembre 2009 (1) ? D'un point de vue géographique, les dix-sept salariés d'Opcassur (l'ex-organisme collecteur du secteur de l'assurance) et les treize d'Opca-Banques (l'ex-organisme collecteur des adhérents de l'Association française des banques) ont été réunis dans de nouveaux locaux, rue Ballu, à Paris. Le rapprochement des deux organismes a également permis d'augmenter les encaissements. « La collecte a atteint 118 M€ en 2012 », précise Nicolas Caudron, administrateur CFE-CGC et trésorier d'Opcabaia. À titre de comparaison, les sommes collectées par Opcassur ne dépassaient pas 60 M€ en 2011.

Pour autant, malgré cette mutualisation des moyens, la fusion n'est pas totalement effective. La banque et l'assurance continuent ainsi aujourd'hui de garder la main, chacune de leur côté, sur la gestion administrative et financière des dossiers propres à leur secteur.

Fusion inachevée

« Ce n'est pas évident de marier deux cultures différentes. Si bien qu'aujourd'hui, nous avons certes un OPCA opérationnel, mais qui est loin d'être fusionnel, solidaire et multibranche », explique Christian Barazutti, vice-président CFDT d'Opcabaia.

Outre les statuts du personnel à harmoniser, un autre grand chantier attend les membres du conseil d'administration lors de leur prochaine réunion prévue le 20 décembre : la mise en place de la stratégie de développement de l'Opca en 2013. Dans la convention d'objectifs et de moyens négociée avec la Délégation générale à l'emploi et à la Formation professionnelle, l'OPCA s'est engagé à assurer des services de proximité pour les TPE et PME. Or, d'après nos sources, cette mission, notamment à destination des agents généraux, n'est pas évidente à mettre en place.

1. Depuis la loi du 24 novembre 2009, l'agrément d'un OPCA n'est accordé que lorsque sa collecte annuelle est supérieure à un montant fixé par un décret du Conseil d'État (100 M€ en 2012).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 16 juillet 2021

ÉDITION DU 16 juillet 2021 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

Chargé de développement H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances

SEMDO

23 juillet

45 - SEMDO

Marché d'assurances.

EPNAK - Etablissement National Antoine Koenigswarter

23 juillet

91 - EVRY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Accouchement difficile pour l'organisme collecteur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié