Agents généraux : Agéa se mobilise... de Paris à Bruxelles

Agents généraux : Agéa se mobilise... de Paris à Bruxelles
Hervé de Veyrac, président d'Agéa.

De la défense des intérêts des agents généraux à la promotion de la profession au-delà de la sphère de l’assurance, en passant par l’accompagnement de ses adhérents dans l’évolution de leurs compétences : Agéa, la fédération des agents généraux, continue à agir sur tous les fronts. Passage en revue des sujets phares à l'issue de l'assemblée générale de la fédération, qui se tenait ce mercredi 11 juin.

Mobilisation contre les clauses de désignation et la résiliation à tous moments, actions de lobbying auprès de nombreuses instances nationales ou européennes, prise de contact avec les associations de consommateurs, opération de sensibilisation des candidats aux élections municipales, refonte du dispositif de formation des collaborateurs d’agences, création d’un stage sur l’assurance santé collective… : la deuxième année de mandature d’Hervé de Veyrac et de l’équipe qui compose le comité directeur d’Agéa depuis juin 2012 a été riche en événements.

En plus des sujets de fonds qui constituent son plan d’action pour la période 2012-2015 – défense des intérêts  des agents généraux, visibilité de la profession, rénovation des relations avec les compagnies, etc. –, la fédération a eu fort à faire du fait de l’actualité législative et réglementaire (clauses de désignation, modulation du forfait social, loi Hamon...)

A Bruxelles, suite du feuilleton DIA 2…

Dans les prochains mois, le rythme sera tout aussi soutenu. «Nous devons défendre notre place, nous ancrer solidement dans le paysage de l’assurance, nous avons un devoir d’influence sociétale», a souligné Hervé de Veyrac, lors de l’assemblée générale de la fédération, le 11 juin 2014.

Les raisons d’influer ne manqueront pas. Sur le front européen, la fédération suivra de près la réforme de la directive intermédiation (DIA 2). Après le vote du Parlement, c’est au tour du Conseil de l’Union européenne de se pencher sur le sujet. Selon les premiers éléments d’information obtenus par Agéa, le projet évolue dans le bon sens sur un sujet qui était source d’inquiétude. «A ce stade, les modalités de transparence de la rémunération se limitent à indiquer la nature et la source de cette rémunération, mais il y a toujours le risque que les Etats membres aillent plus loin lors de la transposition», explique Patrick Evrard, président adjoint d’Agéa.

… prochain épisode à l’automne

Par ailleurs, l’obligation de formation passerait de 200 à 50 heures par période de cinq ans. Malgré cela, la fédération reste opposée à cette mesure : «L’évaluation des compétences ne se quantifie pas en heures.» D’ici la publication du texte, qui pourrait intervenir cet automne, la fédération va continuer à avancer ses arguments contre cette mesure ainsi que sur d’autres aspects du projet de réforme : possibilité de vente sans conseil et réintroduction de la notion d’intermédiaire lié.

A Paris, Agéa s’expose…

Dans un tout autre registre, la fédération s’emploie à accroître la visibilité de la profession au-delà du secteur de l’assurance. Une ambition qui se concrétisera le 15 novembre 2014 avec l’ouverture du «Salon de l’assuré». Initié par Agéa et organisé par Strucom, cet événement qui se tiendra porte Maillot, à Paris, réunira tous les acteurs du secteur : sociétés d’assurances, mutuelles, intermédiaires, etc. Agéa y occupera 300 m2 avec des espaces consacrés à la profession, aux métiers de l’assurance et à la prévention, qui seront animés par 60 agents.

… et prend la parole partout en France

Parallèlement à cet événement, Agéa a noué un partenariat d’envergure avec France Bleu, comportant plusieurs opérations, dont une journée de présence des agents généraux sur les 44 stations locales de la radio. Pendant toute la journée du 14 novembre 2014, 180 agents généraux seront mobilisés pour répondre en direct aux questions des auditeurs. Pour préparer ces «consultants», des stages de média training seront programmés à la rentrée.

Autres nouveautés annoncées dans le cadre de l’assemblée générale : la réalisation prochaine d’un film sur la profession destiné à être diffusé en mode «viral» sur Internet, la création, suite au stage sur l'assurance collective, d’un document destiné à informer les experts comptables et la diffusion de deux vidéos consacrées aux médias sociaux afin d’aider les agents à se familiariser avec ces outils.

Par ailleurs, le comité directeur d’Agéa s’est étoffé et féminisé avec l’arrivée de Karine Mortaigne, agent général Mutuelle de Poitiers à Lisieux, en tant que présidente adjointe en charge des nouveaux agents.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Agents généraux : Agéa se mobilise... de Paris à Bruxelles

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié