Alain Morichon : «L’Orias commence à devenir une référence auprès du consommateur»

Alain Morichon : «L’Orias commence à devenir une référence auprès du consommateur»
Alain Morichon revient sur ses quatre ans passés à la tête de l'Orias.

Alain Morichon, ancien président de l'Orias, revient sur les différentes avancées et autres chantiers menés au sein de l’organisme du registre unique des intermédiaires de 2010 à 2014, alors que Philippe Poiget vient, au 1er janvier 2015, d'en reprendre les rênes.

Le chantier du registre unique

«Lors de mes deux mandats, l’un des premiers dossiers à gérer était celui du registre unique. Il fallait tout faire pour trouver un consensus permettant que tous les acteurs du monde de l’intermédiation, mais plus largement de l’univers bancaire et assurantiel, aient voix au chapitre et parlent d’une seule voix. Il est toujours compliqué de faire converger des acteurs qui n’ont pas exactement les mêmes intérêts. Cela n’a pas été de tout repos mais a pu se faire dans les temps impartis. Ce registre unique a ainsi pu être mis en place à compter du 15 janvier 2013. De plus, après les IOBSP [intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement] et les CIF [conseillers en investissements financiers], nous accueillons depuis l’an dernier des acteurs du crowdfunding, la finance participative. Ce sont de nouveaux protagonistes qui ont aussi leur particularité.»

Davantage de moyen de contrôle des intermédiaires

«Nous avons aussi entamé un grand chantier concernant l’accessibilité au bulletin n°2 du casier judiciaire des intermédiaires, et ce pour s’assurer que leur casier était vierge. Même s’il ne peut toujours pas régler certaines histoires délicates, comme celles concernant les affaires en cours d’instruction, la présomption d’innocence faisant foi, ce premier filtre de contrôle est un véritable plus pour un organisme comme le nôtre. Il demeure nécessaire pour assumer notre mission de contrôle, notamment au niveau de l’honorabilité des intermédiaires.»

Un partenariat avec l’Institut national de la consommation

«Pendant ces quatre ans, nous avons aussi consacré une partie de notre temps à faire croître la notoriété de l’Orias et, par ce biais, à donner quelques clés aux consommateurs désirant faire appel à un intermédiaire, quel qu’il soit. Nous avons notamment noué un partenariat avec l'Institut national de la consommation (INC), justement afin de communiquer auprès du grand public. Le 25 mars 2013, nous avons ainsi lancé une campagne de sensibilisation commune, notamment en radio et en télévision. L'objectif était d'expliquer le rôle de l'Orias et la particularité des intermédiaires en assurances. Le consommateur a pu être sensibilisé au devoir de conseil et les intermédiaires ont pu avoir une visibilité auprès du grand public. C'était du gagnant-gagnant. En parallèle de ce partenariat avec l’INC, nous nous sommes munis d’un nouveau site Internet proposant différents services afin d’être de plus en plus en phase avec les attentes des intermédiaires et de leurs clients finaux. Résultat : aujourd’hui, l’Orias commence à devenir une référence mise en avant par  les intermédiaires eux-mêmes, car il est de plus en plus reconnu par le client final comme une caution et un gage de qualité.»

La remise en cause des statuts

«Concernant le problème des statuts, tout est en passe d’être réglé au niveau des formes. Un décret modificatif va justement être publié en ce sens. Pour autant, cet arrêt du conseil d’Etat a été fondé sur un point qui concerne la hiérarchie des normes. Au fond, aucune disposition statutaire n’a été réellement contestée. Les demandes de l’Anacofi avaient d’ailleurs été écartées. L’Orias, en lien avec le Trésor, s’est ainsi mobilisé pour examiner les conséquences de cette décision et les actions à mener. Mais notre organisme n’a jamais cessé de fonctionner. Cela a juste été plus compliqué en termes de communication, notamment pour expliquer que cela ne changeait rien au niveau opérationnel.»

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Alain Morichon : «L’Orias commence à devenir une référence auprès du consommateur»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié