Alpes-Maritimes : un nouvel arrêté cat’ nat’ paru au JO

Alpes-Maritimes : un nouvel arrêté cat’ nat’ paru au JO
Une douzaine de communes des Alpes-Maritimes touchées par des inondations le 3 octobre sont concernées par cet arrêté.

Au Journal Officiel (JO) daté du jeudi 29 octobre 2015 a été publié un arrêté déclarant l’état de catastrophe naturelle pour des communes touchées par différents événements survenus au cours de l’année, y compris les inondations meurtrières qui ont frappé les Alpes-Maritimes le 3 octobre dernier.

Les communes de plus de trente départements viennent d’être reconnues en état de catastrophe naturelle par un arrêté interministériel paru au JO du 29 octobre 2015. Cet arrêté fait suite à des inondations, des coulées de boue ou des mouvements de terrain survenus au cours de l’année.

Figurent dans cette liste, plusieurs communes des Alpes-Maritimes touchées par les inondations meurtrières du 3 octobre 2015, qui n’avaient pas fait l’objet de l’arrêté signé en urgence quelques jours après la catastrophe.

Une procédure d'urgence après les inondations du 3 OCTOBRE

Les inondations survenues après des pluies diluviennes dans la soirée du 3 octobre 2015 ont causé la mort de 20 personnes et généré d’importants dégâts. Cet événement climatique représenterait pour les assureurs une facture comprise entre 550 et 650 M€.

Une première reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle a été faite le 7 octobre 2015 pour 14 communes des Alpes-Maritimes - Antibes, Biot, Cannes, Mandelieu-la-Napoule ou encore Nice, par exemple – et 18 communes du Var.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions d'assistance juridique.

Ville de Cluses

15 juin

74 - CLUSES

Prestations de services d'assurance.

Ville d'Evian les Bains

15 juin

74 - EVIAN LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Alpes-Maritimes : un nouvel arrêté cat’ nat’ paru au JO

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié