Assurance affinitaire : un marché évalué à 1 Md€ (FFSA)

Assurance affinitaire : un marché évalué à 1 Md€ (FFSA)
David Porterie, président du groupe de travail assurances affinitaires de la FFSA.

Le groupe de travail sur l'assurance affinitaire formé par la FFSA vient de rendre officiel ses premiers chiffres, à l'occasion de la conférence «assurances affinitaires» de l'Argus. Il estime, à ce stade, le volume de primes dégagé sur ce segment par les compagnies d'assurance à 1,052 Md€. En termes de répartition, ce sont les produits nomades qui trustent 48% des primes, soit 500 M€. En leur sein, la téléphonie mobile ne représente pas moins de 420 M€.

385 M€ pour les solutions bancaires

Outre cette partie nomades, les autres produits représentatifs de ce canal de distribution B to B to C sont les solutions cartes bancaires et assurances moyens de paiements qui représentent à eux seuls 385 M€. La partie dédiée aux voyages correspond, elle, à 49 M€.

«Au niveau du groupe de travail, nous avons pris la décision d'avoir une analyse fine sur le marché de l'assurance affinitaire. Pour autant, il s'agit d'une estimation à date, il nous manque encore quelques données émanant de certains acteurs», tempère David Porterie, président du groupe de travail assurances affinitaires de la FFSA et directeur exécutif des risques particuliers Europe de l'ouest d'AIG.

Le marché des extensions estimé à 800 M€

Ce dernier précise également : «Le chiffre de 1 Md€ ne prend pas en compte les extensions de garanties qui sont incluses dans une prestation de services, sortant ainsi du champ assurantiel classique.» Le marché des extensions de garanties de ce type représente néanmoins, selon la FFSA, près de 800 M€. Chiffre auquel le monde l'assurance participe à hauteur de 68 M€.

Un référentiel défini

Outre la définition des limites du marché des assurances affinitaires, le groupe de travail de la FFSA a aussi planché sur un référentiel abordant le vocable utilisé par les acteurs assurantiels dans le cadre de ces contrats dits «de poche». «Il était important de trouver des définitions communes au niveau des événements que nous sommes susceptibles de prendre en charge», lance David Porterie. Pointé du doigt par le rapport 2012 du médiateur de la FFSA, le «wording» flou utilisé sur certains événements comme le vol ou la casse ne sera donc théoriquement plus d'actualité.

En effet, les membres du groupe de travail ont travaillé sur des définitions exactes et communes en utilisant un vocable «simplifié, accessible et permettant d'avoir un repère pour le consommateur» sur des événements tels le vol à la sauvette ou encore par agression, la casse ainsi que les dommages accidentels. Ce référentiel sera prochainement mis à disposition des compagnies d'assurances.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et la gestion de contrats d'assurances.

Ville de Colombier Saugnieu

16 juin

69 - COLOMBIER SAUGNIEU

Souscription contrats d'assurance.

Ville de Mazamet

16 juin

81 - MAZAMET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance affinitaire : un marché évalué à 1 Md€ (FFSA)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié