[DOSSIER] Tarifs 2015 - Auto/MRH : des hausses, toujours des hausses ! 5/9

Assurance auto : hausses de tarifs à prévoir en 2015 (étude Xerfi)

Assurance auto : hausses de tarifs à prévoir en 2015 (étude Xerfi)

L'année 2015 ne devrait pas sonner l’accalmie sur le front des tarifs d’assurance auto. Loin de là, si l’on se réfère aux conclusions du cabinet d’études économiques Xerfi.

Pour preuve : après une croissance observée des tarifs auto de 1,1% en 2013 et de 1,7% en 2014, les experts de Xerfi tablent sur une hausse plus soutenue en 2015, de l’ordre de 2,2%, pour atteindre 20,5 Md€ de cotisations, «un plus haut historique».

Hausse des fréquences de sinistres

Deux raisons majeures sont avancées par Xerfi pour expliquer cette évolution : d’une part, l’augmentation de la masse assurable liée au rebond des immatriculations de voitures particulières (1,1 million sur la période janvier-juillet 2014, soit +1,9%) et, d'autre part, la hausse des coûts moyens corrélée à celle de la fréquence des sinistres. En juin dernier, lors de la présentation des chiffres 2013 du secteur, la FFSA s’était inquiétée de la hausse de 9,3% de la fréquence des dommages corporels (qui représentent 35% de la charge sinistres en auto) associée dans le même temps à une progression annuelle moyenne de 6% à 8% du coût moyen d’indemnisation.

Dégradation de la rentabilité

Xerfi avance également des motifs structurels : «Ces revalorisations sont d’autant plus nécessaires que la rentabilité des assureurs s’est récemment dégradée et que la prochaine mise en œuvre de Solvabilité 2 renforcera les exigences de fonds propres», précise les auteurs de l’étude. Sans compter l’impact de la loi Hamon (résiliation infra-annuelle des contrats d’assurance auto), dont les décrets d’application, en cours d’élaboration, sont attendus d’ici octobre.

MSI et bancassureurs en pôle position

La bataille tarifaire à venir en 2015 risque de se révéler d’autant plus féroce qu’elle intervient dans un marché hyperconcurrentiel. Dans ces offensives commerciales, les mutuelles sans intermédiaires (MSI), à l’instar de Covéa, Macif, Maif et Matmut parviennent à tirer leur épingle du jeu. «Les MSI ont gagné des parts de marché au détriment des sociétés avec intermédiaires. En perte de vitesse ces dernières années, celles-ci souffrent, entre autres, du manque de compétitivité des agents généraux», peut-on lire dans l’étude. Signe de cette position dominante des MSI, la Matmut a frappé fort lors de la présentation des ses résultats 2013, en juin dernier, en annonçant un gel de ses tarifs auto en 2015.

Les auteurs de l’étude citent enfin les bancassureurs, considérés comme «de sérieux compétiteurs» sur ce marché, en dépit «des plans de fermetures d’agences».

Evolution des cotisations en assurance automobile (prévisions Xerfi/Source : FFSA-Gema)

A lire dans le prochain numéro de l’Argus de l’assurance (n°7373 - 29 août 2014) : «Cinq idées pour optimiser ses tarifs auto».

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 20 mai 2022

ÉDITION DU 20 mai 2022 Je consulte

Emploi

CNA HARDY

Souscripteurs et Gestionnaires H/F

Postuler

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance auto : hausses de tarifs à prévoir en 2015 (étude Xerfi)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié