Assurance vie : l’analyse de l’ACPR sur les taux de rendement 2016

Assurance vie : l’analyse de l’ACPR sur les taux de rendement 2016
© ylivdesign - Fotolia

L’étude annuelle de l’ACPR sur les taux de rendement des contrats d’assurance vie révèle un taux moyen de 1,93% en 2016 sur les supports en euros. Pour l’ACPR, les assureurs ont su s’adapter au contexte de taux bas.

Chaque année, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) révèle, a posteriori, le taux de revalorisation moyen des contrats d’assurance vie individuels. Pour 2016, il s’établit à 1,93% net de frais mais avant prélèvements sociaux (contre 2,27% en 2015). Un taux légèrement plus élevé que le taux moyen donné par la Fédération française de l’assurance (FFA) en début d’année qui était de 1,80% (bruts d’inflation).

Par rapport à 2015, le recul est donc de 34 points de base. « La plus forte baisse annuelle depuis 2011 », selon le régulateur pour qui cette baisse est « en ligne » avec celle de la rémunération des provisions mathématiques des assureurs (estimée à 34 points de base) « afin de ne pas créer de situations difficilement soutenable à terme », précise l’ACPR.

Après les multiples appels à la prudence de l’ACPR et du Haut conseil de stabilité financière ces derniers mois, les taux de revalorisation 2016 reflète l’adaptation des assureurs à la situation de taux bas, constate le régulateur.

Un taux médian de 1,80% en 2016

Selon l’étude, 30 % des provisions mathématiques des contrats d’assurance vie affichent un taux de revalorisation net supérieur ou égal à 2,2 % en 2016 pour un taux médian de 1,8%. 69 % des provisions mathématiques ont été rémunérées en 2016 à un taux de revalorisation net supérieur à 1,5 %, contre 87 % en 2015.

Plus précisément, les assureurs et les mutuelles servent un taux supérieur à la moyenne du marché « tout en suivant le mouvement de baisse des taux de revalorisation nets de l’ensemble du marché », indique l’étude avec respectivement une moyenne de 2,26% et 2,57%. Sans surprise, les taux servis par les bancassureurs sont parmi les plus faibles du marché (1,73%). Pour l’ACPR, « les bancassureurs ont une clientèle généralement moins mobiles pour laquelle le taux de rendement de référence est souvent celui du livret A ».

Les contrats fermés à la souscription deviennent plus intéressants

Enfin, autre enseignement de l’étude, les contrats d’assurance vie fermés à la commercialisation ont servi une revalorisation moyenne de 1,99% en 2016 inversant la tendance qui prévalait jusqu’à maintenant, à savoir que les taux servis sur les contrats ouverts aux souscriptions étaient plus élevés que ceux servis sur les contrats fermés. Pour l’ACPR, cela peut s’expliquer pour partie « par des taux techniques plus importants sur ces contrats ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 janvier 2020

ÉDITION DU 17 janvier 2020 Je consulte

Emploi

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES

Souscripteurs IARD PME - PMI H/F

Postuler

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil, assistance et suivi des contrats d'assurance

Ville de Lunéville

19 janvier

54 - LUNEVILLE

Accord-cadre a marches subsequents assurance dommage-ouvrage et ses garanties compl...

Tours Métropole Val de Loire Communauté d'Agglomération Tours Plus

19 janvier

37 - TOURS METROPOLE VAL DE LOIRE

Analyse financière des rapports annuels remis par les concessionnaires du Syndicat ...

Syndicat Mixte des Ports de Pêche Plaisance de Cornouaille

19 janvier

29 - PONT L'ABBE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : l’analyse de l’ACPR sur les taux de rendement 2016

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié