Assurance vie : «La nouvelle provision ne doit pas geler le marché» (Philippe Crevel)

Assurance vie : «La nouvelle provision ne doit pas geler le marché» (Philippe Crevel)
«Depuis des mois, la question de l'affectation des plus-values-latentes des fonds euros est au coeur du débat. Il a déjà eu lieu pour l’euro-croissance et il est posé par la profession et Bercy pour la gestion de la sortie des taux bas.», Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Epargne.

Alors que le Trésor et la Fédération française de l’assurance (FFA) planchent actuellement sur la création d’une nouvelle réserve de stabilité pour lisser les rendements dans le temps des contrats d’assurance vie, celle-ci ne doit pas «aller à l’encontre des épargnants», prévient Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Epargne.

Comment expliquer la préoccupation des assureurs vie dans la création d’une provision pour rendements futurs (PRF) ?

« Depuis des mois, la question de l'affectation des plus-values-latentes des fonds euros est au coeur du débat. Il a déjà eu lieu pour  l’euro-croissance et il est posé par la profession et Bercy pour la gestion de la sortie des taux bas. Dans un contexte particulier d’incertitudes, les compagnies d’assurance auront un évènement difficile à gérer, celui de la remontée des taux. Il faut évidemment protéger l’épargne. Il ne faudrait pas que cette remontée ne débouche sur une guerre totale avec une surenchère de tous les acteurs  pour débaucher les clients. »

Quels sont, à ce stade, vos points d’attention ?

« La nouvelle provision pour rendements futurs proposée par Bercy ne doit pas geler le marché qui pourrait empêcher les meilleurs gestionnaires d'être récompensés et empêcher l'arrivée de nouveaux acteurs. Il faut trouver le bon curseur sans aller à l’encontre de l’intérêt des épargnants. »

Le calendrier - un atterrissage début 2017- vous semble-t-il tenable et pertinent ?

« C’est un sujet éminemment politique. La direction du Trésor, en période électorale, n’engagera pas de chantier complexe. L’année 2017 n’est peut-être pas le meilleur moment pour concrétiser ce projet. La fin de l’année 2016 parait plus favorable. De même, les circonstances économiques en 2018 imposeront peut-être de disposer d’un mécanisme de provision déjà opérationnel. »

>> A LIRE : Assurance vie : à quoi ressemblera la provision pour rendements futurs ?

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC CHIMISTE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques dommages aux biens et Risques Annexes.

Ville d'Epinay sous Sénart

17 novembre

91 - EPINAY SOUS SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurance vie : «La nouvelle provision ne doit pas geler le marché» (Philippe Crevel)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié