[DOSSIER] C'était en 2015 : attentats à Paris, le monde de [...] 2/8

Attentats à Paris : soutien aux victimes et forte mobilisation du monde de l'assurance

Attentats à Paris : soutien aux victimes et forte mobilisation du monde de l'assurance

Les terribles attentats qui ont frappé Paris, le 13 novembre, ont suscité de nombreuses réactions des acteurs du monde de l’assurance. Alors que les derniers bilans évoquaient 132 morts et plus de 350 blessés, les représentants de la profession ainsi que de nombreuses compagnies, mutuelles, groupes de protection sociale ont immédiatement apporté leurs soutiens aux victimes et à leurs familles. Et cela le plus souvent par l’intermédiaire des réseaux sociaux, Twitter en tête.

Comme des millions de Français, les dirigeants du monde de l’assurance et les salariés de ce secteur ont découvert avec effroi, dans la soirée du 13 novembre, la série d’attentats qui venait d’être commis à Paris et à Saint-Denis, aux abords du stade de France. Les chaînes de télévision et les réseaux sociaux révèlent les effroyables attaques menées simultanément contre des restaurants et au sein de la salle de spectacles du Bataclan, alors que plusieurs explosions ont retenti aux abords du stade de France. Les premiers bilans font alors état d’une trentaine de morts.


Premières réactions face à l'horreur

Le président de la Mutualité française, Etienne Caniard, et Marc Tranchat, vice-président du groupe MGEN, figurent parmi les premiers à réagir sur leur compte Twitter personnel

 

Etat d'urgence et deuil national

Les heures qui passent vont progressivement révéler l’ampleur de la tragédie et le terrible bilan des attaques terroristes. A la suite de la prise d’assaut du Bataclan, où sont retranchés trois terroristes depuis plusieurs heures, les forces de l’ordre découvrent des dizaines de victimes. La vague d’attentats a causé au moins 120 morts. A minuit, dans une déclaration télévisée depuis l’Elysée, le président de la République, François Hollande, décrète l’état d’urgence. Un conseil des ministres exceptionnel, qui se tient en pleine nuit, complète les mesures de sécurité. Trois jours de deuil national sont décrétés.


Les organisateurs du Salon de l’assuré réagissent immédiatement aux événements.

 

 

Ampleur de la tragédie

Samedi 14 novembre, la France entière découvre l’ampleur de ce « carnage en plein Paris » pour reprendre le titre d’un  quotidien. Plus de 120 personnes ont perdu la vie sous les balles des kalachnikovs des terroristes et les hôpitaux ont accueilli plus de 300 blessés, dont une centaine sont déclarés en « état d’urgence absolue ». Les organisations professionnelles du secteur communiquent leur émotion et leur soutien.

 

 

 

 

 

Les partenaires sociaux ont également fait part unanimement de leur émotion et de leur indignation face à cette vague d'attentats.

 

 

Réactions au B20

Président de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), Bernard Siptz participe alors, au regard de ces responsabilités au Medef, au B20 qui se tient en parallèle du G20, en Turquie. Il témoigne des soutiens à la France.

 

Les réactions se multiplient


Tout au long de cette journée du 14 novembre, alors que l'enquête progresse sur le scénario de cette nuit meurtrière et que de nombreuses familles tentent de retrouver l'un des leurs, les messages de soutien des compagnies, mutuelles ou groupes de protection sociale se multiplient.

 

 

 

Solidarité hors des frontières

Le monde de l'assurance se mobilise aussi à l'étranger, à l'instar du message du directeur général du groupe Allianz et des nombreux tweets des filiales d'Axa

 

Lignes téléphonique d'assistance

Certains assureurs profitent également de ces messages de soutien pour inviter leurs assurés touchés par les attentats à les contacter

 

Mobilisation des forces de sécurité

Si les premières pensées vont bien évidemment aux victimes, plusieurs mutuelles saluent également la mobilisation de leurs sociétaires dans ce combat contre le terrorisme.

 

Président d’Interiale, mutuelle de référence du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, Pascal Beaubat exprime dans un communiqué, « sa compassion » et rappelle « son soutien aux forces de sécurité et de secours, aux policiers, aux sapeurs-pompiers, aux équipes préfectorales, à l’armée, aux agents hospitaliers et des collectivités locales… et à tous ceux qui sont fortement mobilisés au service des Français ».

 

Le temps du recueillement

Dimanche 15 novembre.Le décret convoquant les parlementaires en congrès, à Versailles, ce lundi 16 novembre, est publié au Journal officiel. L'enquête révèle des premiers éléments sur les auteurs de l'attentat revendiqué par Daesh. Si toutes les victimes n'ont pas encore été identifiées, les Français découvrent les noms et les visages des 129 personnes tuées par les terroristes. Les parisiens viennent se recueillir sur les lieux du drame. Les messages de soutien du monde l'assurance continuent sur Twitter et certains annoncent pour ce lundi l'organisation d'une minute de silence dans leur entreprise.

 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Attentats à Paris : soutien aux victimes et forte mobilisation du monde de l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié